La photo la plus vue de la quinzaine sur LIGNES/auto !

Plus de 13.000 vues pour cette seule photo d’archive. LIGNES/auto vous remercie, vous les visiteurs de ce site mais aussi ceux de notre page Facebook : https://www.facebook.com/lignesauto/
Cela nous motive pour conserver cette ligne éditoriale qui évoque une passion commune : le design et les hommes qui le façonnent.

More than 13,000 views for this archive photo alone. LIGNES/auto thanks you, the visitors of this site but also those of our Facebook page: https://www.facebook.com/lignesauto/
This motivates us to keep this editorial line that evokes a common passion: design and the people who shape it.

Les photos qui évoquent les belles années du design automobile ne sont pas rares. En voici trois qui vont agrémenter votre dimanche de passionnés. Il n’est pas question de réveiller les sentiments du “c’était mieux avant” mais plus simplement de raviver des moments que nous n’avons hélas pas forcément connus.

LES GEANTS

Cette photo est exceptionnelle. Elle fut réalisée pour la « une » de l’auto-Journal n° 23 du jeudi 19 novembre 1970. On pouvait trouver dans ce numéro le compte-rendu du salon de Turin ô combien révélateur de la puissance des carrossiers designers transalpins depuis les années 1960 jusqu’au début du 21e siècle. Ce document que nous publions avec une certaine émotion rassemble un groupe d’amis. Ces cinq personnages étaient pourtant concurrents mais le respect était alors une donnée capitale entre ces grandes signatures. De gauche à droite, voici Sergio Pininfarina les bras croisés, Nuccio Bertone appuyé sur une illustration de son prototype Stratos Zero dessiné par Marcello Gandini, Renzo Carli codirecteur de Pininfarina, Alessandro de Tomaso représentant alors les carrossiers Ghia et Vignale et enfin, assis, Gianni Zagato le seul milanais de la bande. Giorgetto Giugiaro, pourtant à la tête de sa propre société Ital Design depuis alors deux ans à ce moment n’est pas présent.

 

MOTORAMA

Présenté pour la première fois en 1953, le Motorama a été le précurseur révolutionnaire des salons automobiles d’aujourd’hui, et un élément fondamental de la culture pop américaine d’après-guerre. Ingénieux dispositifs de marketing, ces spectacles itinérants ont attiré le public en masse grâce notamment à l’exposition de concept-cars. Au cours de leurs huit années d’existence, de 1953 à 1961, environ 10 millions de personnes ont assisté à ces événements spéciaux, gratuits et nourris par des innovations techniques ou des voitures expérimentales souvent signées Harley Earl. Les Motorama ont permis à GM d’être le tout premier constructeur automobile au monde à s’appuyer sur ces voitures de rêve pour augmenter considérablement ses ventes. Après avoir été témoin du Motorama de 1955, un journaliste automobile a déclaré : “Harley Earl se trouve quelque part entre Dieu et le président de GM, mais sans les limites de ce dernier”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *