Petite histoire de style auto – Le hayon bulle : Robert Opron ou… Gaston Juchet ?

Nous allons évoquer un fragment de l’histoire du style Renault et nous arrêter sur ce qui a fait la gloire de deux modèles Renault : le hayon en forme de bulle vitrée : la Renault Fuego et la Renault 25.

La première (ci-dessous) est apparue en mars 1980 au salon de Genève alors que la seconde fut l’un des trois événements majeurs de l’extraordinaire année 1984 pour Renault qui présenta la R25, la Supercinq et l’Espace !

A l’époque, le centre de style Renault ne comptait pas autant de stylistes qu’aujourd’hui et certains “stylistes” avaient leur particularité. Ou plutôt, leurs “tics” esthétiques. Michel Jardin aimait les portes de type “papillon” et aussi les fameuses stries que l’on retrouve sur la Fuego. Il n’était pas contre l’idée de la bulle en guise de hayon. Idée dont la R25 s’est glorifiée, ci-dessous.

Pourtant, on donne la paternité de cette particularité esthétique au patron du style, Rober Opron qui, dit-on, l’avait expérimentée sur ces projets lors de ses années à la tête du style Citroën, de 1964 à 1975.

Robert Opron au centre avec, à gauche, Gaston Juchet.

Et depuis, l’histoire du style automobile français a retenu que la “bulle” était une création de Robert Opron. Ce dernier est effectivement arrivé chez Renault en 1975 et cinq ans après – la durée de vie de l’étude d’un modèle à l’époque – la Fuego était là avec son hayon bulle ! Peut-être faut-il réécrire la vraie histoire. Certes, Opron a porté ce concept du “hayon bulle” jusqu’en série, mais c’est bien chez Renault, sous la responsabilité de Gaston Juchet – et alors qu’Opron était encore chez Citroën -, que cette fameuse bulle est née !

Voici quelques esquisses signées Gaston Juchet qui témoignent des travaux menés par cet homme discret. Ces documents sont issus du site éponyme (Juchet.fr) tenu en guise d’hommage à leur père par ses enfants, dont Jean-Michel Juchet, aujourd’hui “General Manager market communication steering” à Munich, chez… BMW.

Ce dessin d’un coupé deux portes ci-dessus non daté mais que l’on peut aisément situer dans les années 1960 apporte plusieurs thèmes intéressants comme le toit démontable (ou en toile rétractable), le panneau de custode en forme d’aileron et d’arceau et bien sûr la “bulle” qui pointe déjà le bout de son nez !

Gaston Juchet ne s’est pas contenté d’intégrer ce concept de “hayon bulle” sur des coupés ou des grandes berlines. Il y pense en cette fin des années 1960 avec cette petite citadine deux portes (ci-dessus) qui conserve les mêmes thèmes de l’arceau latéral et de la bulle.

Outre son travail de manager d’une (petite) équipe, Gaston Juchet s’évertuait à chaque projet ou dessin, d’apporter de nouvelles solutions architecturales. Ainsi, ci-dessus, on devine que la bulle arrière est scindée en deux éléments. Plus qu’un effet de style, c’est d’abord une vision industrielle qui pousse le grand designer à concevoir son projet ainsi, car les verriers à l’époque ne savaient pas produire une bulle aussi développée !

Pour terminer sur cet aspect peu connu du designer qui pensait architecture autant que dessin et industrialisation, voici ci-dessus l’un de ses projets pour une autre citadine deux portes avec une bulle arrière là-encore scindée en deux. Mais dont la partie gauche, bien plus large que la droite, s’ouvrait de gauche à droite, alors que la partie droite n’était pas sans évoquer la bulle de l’AMC Pacer !

Il n’est pas question d’affirmer ici que c’est bel et bien Gaston Juchet qui a “inventé” le hayon bulle au détriment de Robert Opron. Seulement de confirmer que les tendances de l’époque semblaient tellement fortes que tous les constructeurs y songeaient ! Quant à ceux qui rappelleront qu’Opron était architecte dans l’âme puisqu’il a dessiné sa propre maison, je terminerai avec ce beau dessin (ci-dessus) d’une maison dessinée par… Gaston Juchet !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOArchives_BD-300x108.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *