1960 : quand Zagato et Abarth bonifient Porsche

Petit retour en arrière pour évoquer une Porsche au design pas tout à fait comme les autres. Même s’il s’agit d’une 356 B, celle-là est très spéciale puisqu’il s’agit d’une 2000 GS Carrera GTL Abarth de 1960 !

HDI-29037

Pour rester compétitif en Grand Tourisme (GT), Porsche conçoit des versions légères de la 356 B au début des années soixante. Le constructeur de voitures de sport italo-autrichien Carlo Abarth et son représentant Porsche entretiennent de bonnes relations avec Zuffenhausen, la maison mère, depuis leur collaboration avec la voiture du Grand Prix Cisitalia Type 360 ​​en 1947. Abarth commande à Ugo Zagato à Milan de réaliser 20 coupés légers.

HDI-29127

Les coques en aluminium fabriquées à la main sont dotées sur le capot arrière de sorties d’air caractérisées par de nombreuses stries. Ces coupés sont compacts et profilés. La 356 B Carrera GTL Abarth pèse 120 kilos de moins que la 356 B. Son moteur est un quatre cylindres à plat de 1.6 litre qui développe 135 ch. La Porsche Carrera GTL Abarth ne pèse que 778 kg et peut s’enorgueillir d’une vitesse de pointe de 220 km/h !

HNE-3435

La liste des succès de la 356 B Carrera GTL Abarth comprend des victoires de classe à la Targa Florio – en 1960 avec un moteur de 1,6 litre, 1961 avec un bloc Carrera de 2 litres – ainsi qu’une victoire absolue au Rallye Lyon-Charbonnières de 1960 et une victoire de au Mans, sans oublier les titres de champion d’Europe “Hill Climb” en 1960 et 1961.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *