La DS X E-TENSE de 2035 et la Plymouth XNR de 1960

LIGNESDS3

Bientôt (après 2035, c’est bientôt…) il nous sera peut-être interdit de conduire. Mais aujourd’hui, il nous est désormais interdit de toucher un concept-car : la DS X E-TENSE n’existe qu’en virtuel. “Logique, c’est un rêve” pourrait à juste titre se défendre la marque… Dommage, car la DS X E-TENSE repose sur le concept de deux voitures en une. Non, ce n’est pas un SUV urbain comme il en pleut tous les jours. Ce sont deux silhouettes de coupé et de roadster fondues en une seule. “Le résultat est une image des aspirations du monde du luxe de demain, moderne avec des technologies à développer, mais aussi beau et humain, sensoriel et inspirant. Quatre-vingts années après l’apparition de l’ovni DS, DS X E-TENSE porte la même révolution.”
L’asymétrie en automobile n’est pas forcément un thème très nouveau mais il est peu utilisé, sauf dans l’architecture des ouvrants (Hyundai Veloster, concept Heuliez AX) ou encore dans le vitrage (Nissan Cube).

LIGNESDS5

Mais est-ce l’âge et la sénilité qui va avec (!), cette DS me rappelle un concept génial de 1960 – donc 75 ans avant la DS X E-TENSE – : la Plymouth XNR dessinée par Virgil Exner, ci-dessous. Évidemment, il n’est pas question de voiture autonome, d’électricité et autre carrosserie qui se répare toute seule, mais plutôt d’un concept d’asymétrie qui rappelle les Jaguar type-D des 24 Heures du Mans.

LIGNESDS4

“Le rêve de la voiture de 2035 a mené les équipes de DS Automobiles à créer une forme asymétrique à trois places dans une association unique de deux véhicules qui permet de choisir son mode de conduite.”  Avouez que l’on pourrait presque coller cette citation de la communication de la marque française sur le concept de 1960…

LIGNESDS1

“DS X E-TENSE est asymétrique. Côté droit, l’ambiance est différente. Le conducteur devient passager, seul ou accompagné, lorsqu’il entre dans le cocon accessible par une porte-papillon. L’asymétrie autorise de nouveaux volumes sous une capsule en verre transparent. Le passager s’installe dans une enveloppe sensuelle, au cœur d’un siège étendu en aile d’oiseau, ventilé et massant.”

LIGNESDS2

Avec la Plymouth, on pourrait presque écrire la même chose : “La XNR est asymétrique. Côté droit, l’ambiance est différente. Le passager entre dans le cocon accessible par une porte classique. L’asymétrie autorise de nouveaux volumes, le pilote derrière une verrière imposante. Le passager s’installe dans un habitacle mesuré, au cœur d’un siège raide, non réglable et inconfortable.”

 

LIGNESDS6

Mais avec son équipement, la DS X E-TENSE distance d’une année lumière la Plymouth : “Le sol en verre transparent, aux propriétés électro-chromatiques, permet de voir la route défiler. Matières nobles, le cuir, le bois et le métal accrochent le regard et guident les sens au cœur du cocon. Les teintes bleu marine et rouge profond adoucissent les lumières extérieures. Dans un environnement protecteur, l’air purifié et la diffusion de parfum participent au raffinement pour se laisser emporter par un pilote présent dans le cockpit ou par le mode de conduite autonome.”
Pour la XNR, on aurait plutôt écrit “Le plancher en aluminium, aux propriétés de légèreté, permet d’entendre les gravillons le frapper. Matières nobles, le cuir, le bois et le métal accrochent le regard et guident les sens au cœur de l’habitacle restreint. La teinte noire mate les reflets des lumières extérieures. Dans un environnement peu protecteur, l’air extérieur et l’odeur de carburant et d’huile chaude participent aux sensations  du pilotage.” C’est bien aussi, non ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *