800 volts c’est dangereux ? Porsche parle de sa Taycan 100% électrique

Dans son dernier numéro – 387 – la revue Christophorus* dédiée à la marque Porsche révèle quelques secrets de la prochaine Porsche Taycan avec une interview de Stefan Weckbach qui gère depuis novembre 2014 cette prochaine gamme de modèle(s) dérivé(s) du concept-car Mission-E. Extraits.

« Nous testons les prototypes de Porsche Taycan depuis un bon moment et nous les avons conduits sur plusieurs milliers de kilomètres. Les tous premiers protos, dans une phase de développement extrêmement précoce, montraient déjà les caractéristiques de conduite attendues d’une Porsche. À leur bord, nous sommes sentis chez nous dès le début. Et beaucoup de choses se sont passées depuis… » annonce d’emblée Stefan Weckbach (ci-dessous aux côtés du concept-car Mission E).

Cette nouvelle génération de Porsche électrique révolutionnera le marché de la sportive. Et pour le constructeur, selon Stefan, « l’heure est venue. Nos travaux sur l’électromobilité sont déjà ancrés dans une longue tradition chez Porsche » en rappelant avec amusement que « dès l’exposition de Paris en 1900, Ferdinand Porsche a présenté la Lohner-Porsche, un véhicule électrique d’une portée de cinquante kilomètres. Depuis 2010, nous avons commercialisé dans notre gamme plusieurs variantes et silhouettes hybrides comme le Cayenne ou la Panamera.”

“Des variantes hybrides plug-in sont également disponibles depuis 2013. Cela fait de Porsche le premier fabricant du segment haut de gamme à avoir proposé des modèles plug-in. Il existe maintenant une deuxième génération d’hybrides rechargeables sur la route qui peuvent parcourir jusqu’à cinquante kilomètres en 100% électrique. Avec la 918 Spyder, nous avons montré ce qui est possible de faire avec un moteur V8 atmosphérique aidé de deux moteurs électriques sur les essieux avant et arrière. Avec la Porsche Taycan, nous ouvrons un troisième chapitre de cette évolution logique en lançant un véhicule 100% électrique qui répond à nos attentes, sans compromis. »

Pour autant, la prochaine Taycan dérivée du concept-car Mission-E aura-t-elle vraiment tous les attributs d’une Porsche ? « Dès le début, il était clair qu’une Porsche à propulsion électrique, comme tous les autres modèles Porsche, devait être le véhicule le plus sportif de son segment. Il s’agit clairement d’une Porsche car nous avons transféré l’ADN de conception à nos futurs véhicules électriques. Vous pouvez être sûr que le Taycan satisfera aux normes Porsche à tous égards – de la sélection des matériaux et des composants individuels à la qualité du véhicule. » Et d’ajouter que : « même une voiture de sport électrique peut procurer d’énormes sensations. Nous ne considérons pas cela comme une contradiction. Au contraire, avec la technologie électrique et le concept de véhicule retenu, les caractéristiques de Porsche peuvent être exacerbées. Prenez la batterie sous le plancher par exemple. Elles confèrent à la Taycan un centre de gravité très bas. Il est même inférieur à celui de la 911. En combinaison avec une répartition optimale du poids entre les essieux, cela signifie que la Porsche Taycan est une sportive sans concession. »


Porsche présentera sa Taycan en fin d’année 2019 mais y aura-t-il une suite avec la silhouette Cross Gran Turismo ?

Et qui dit Porsche, dit performances. Là encore, antinomique avec une voiture 100% électrique ? « Deux choix assurent une performance constante dans toutes les situations de conduite. D’une part, les moteurs que nous avons choisis sont des machines synchrones à excitation permanente qui offrent un rendement élevé à long terme, garantissant ainsi la reproductibilité des performances. Cela signifie que vous pouvez accélérer puissamment plusieurs fois de suite. La même chose s’applique à la conduite à grande vitesse. D’autre part, nous avons développé un système de refroidissement intelligent qui empêche toute perte de performance due à une accumulation de chaleur extrême. Nous fournissons toujours de la puissance de refroidissement aux composants qui en ont besoin. » Pour parvenir à améliorer l’usage quotidien d’une voiture électrique, elle doit disposer d’une autonomie suffisante.

L’effet pervers, c’est donc la nécessité de recourir à des relativement lourdes, ce qui nuit aux performances. « La question de l’équilibre entre performances et autonomie était centrale lors du développement du projet. En théorie, tout ce que vous devez faire, est de mettre une grande batterie dans la voiture pour offrir une autonomie généreuse. Mais le poids engendré aurait nuit à l’ADN de Porsche. Avec les solutions retenues, nous pouvons atteindre une autonomie de plus de 500 kilomètres tout en maintenant le poids le plus bas possible. Les moteurs électriques eux-mêmes sont très légers, tandis que l’efficacité accrue et la faible consommation d’énergie qui en résulte nous permettent de déployer des batteries plus petites et plus légères. En développant la Porsche Taycan, nous avons également travaillé à perfectionner l’aérodynamique. Grâce à cela, nous avons pu abaisser le Cx à une valeur la plus basse possible. »

 

La future Porsche Taycan fera appel à l’architecture électrique des 800 volts. Une nouvelle voie dans l’exploitation commerciale de la voiture sportive électrique. « Je dirais que nous sommes les premiers à prendre la bonne voie pour répondre à nos exigences. Une Porsche électrique doit non seulement rouler vite mais elle doit être également rechargée rapidement. La technologie des 800 volts permet de recharger en une quinzaine de minutes pour une autonomie d’environ 400 kilomètres.”

“La tension plus élevée signifie également que nous pouvons concevoir un système électrique plus léger et plus compact avec des diamètres de câble plus petits et un encapsulage plus efficace. » Mais 800 volts, ça peut effrayer, non ? Qu’en est-il des mesures de sécurité ? « Un système de 800 volts ne présente aucune différence en termes de sécurité par rapport au système de 400 volts utilisé depuis longtemps dans les véhicules hybrides et électriques rechargeables. »

Justement, puisque l’on évoque la recharge, où les clients de la prochaine Taycan pourront-ils recharger leur Porsche ? Stefan Weckbach se veut rassurant : « en collaboration avec d’autres constructeurs, nous mettons actuellement des chargeurs le long des principaux axes de circulation en Europe. D’ici 2020, un réseau de plus de quatre cents stations de recharge sera mis en place. Le système haute tension sur lequel nous travaillons permettra également à la Porsche Taycan d’être chargée à des stations de seulement 400 volts. Notre voiture offrira donc différentes options de charge. »

Porsche présentera la Taycan à la fin de 2019, « et je peux déjà vous le révéler : ce ne sera pas simplement un véhicule électrique. Ce sera une Porsche. »

(*) Abonnez-vous facilement à Christophorus pour seulement 30 € par an (cinq revues) sur le site : https://www.porsche.com/france/aboutporsche/christophorusmagazine/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *