Peugeot e-LEGEND : qui la pilotera demain ? Gilles Vidal répond

Le teasing de la présentation du concept-car Peugeot e-LEGEND
sur la chaîne You Tube de LIGNES/auto, c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=ganyJ0WXTzI

Qui conduira e-LEGEND demain ?
Quel pourront être les clients de la voiture électrique autonome trouvant sa légitimité dans le passé ?
Les jeunes d’aujourd’hui ?
Réponse de Gilles Vidal, patron du design Peugeot.

« Avant l’internet, la jeunesse n’était pas audible. »


À gauche, Matthias Hossann, responsable des concept-cars Peugeot. Au centre Gilles Vidal, patron du design Peugeot. À droite, Jean-Pierre Ploué responsable du design du groupe PSA.

La Peugeot e-LEGEND nous projette dans un monde où se sont les jeunes d’aujourd’hui qui la piloteront.
Cette génération est-elle prête à appréhender ce type de véhicule électrique et autonome ?
Gilles Vidal, patron du design Peugeot a une vision très claire sur ce point : « ces jeunes-là vont grandir et acquérir une maturité, une sagesse et vont changer leur vision du monde. Ce n’est pas juste une question de génération. Ils seront les enfants d’une lignée qui aura vécu avec les moyens de communication modernes. Aujourd’hui déjà, on les entend et on les écoute beaucoup plus qu’hier grâce aux réseaux sociaux. Avant l’internet, la jeunesse n’était pas audible. »
Le monde avance avec ses multiples influences. « Nous avons passé de nombreux caps déjà mais nous ne sommes pas encore au terme de l’évolution. »


Gilles Vidal et Matthias Hossann devant la toute première maquette du projet e-LEGEND. Au fond, la référence légitime : la Peugeot 504 Coupé…

Pour autant, cette mutation va sans doute écorner le mythe de la beauté de l’objet automobile comme le pressent Gilles Vidal : « le beau ou le laid ne sont désormais plus un paramètre pour certains clients qui vont plutôt se diriger vers des produits excitants, intéressants, marquant leurs différences. Et le ‘différent’ devient un atout. Il y a quinze ans, le client n’était pas prêt à signer un chèque de 30 à 40 000 euros pour un produit au style décalé. C’est totalement différent aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que les réseaux sociaux encouragent cette sorte d’exhibitionnisme, il n’y a plus d’inhibitions. Les clients sont – et le seront encore plus demain – demandeurs de produits décalés, différents. Les designers peuvent donc casser les codes… »

Découvrez la genèse du concept-car e-LEGEND dans le livre “1968 – 2018 : les 50 ans qui ont changé l’automobile” publié aujourd’hui même et disponible ici dans la matinée : https://www.bjbeditions.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *