Streamline : l’apothéose du design américain, par Paul Bracq

Paul Bracq, né à Bordeaux en 1933, obtient à 20 ans le premier prix de sculpture de l’école Boulle.
Il œuvre chez Mercedes, de 1957 à 1967 et travaille jusqu’à la fin des années 1970 chez le carrossier Brissonneau et Lotz.
De 1970 à 1974, chez BMW, il concevra le prototype Turbo, les Série 3, coupé Série 6 et berline Série 7.
En 1974, il devient responsable du style intérieur chez Peugeot jusqu’à sa retraite professionnelle.
Il avait rédigé pour le magazine LIGNES/auto en 2008, voici dix ans tout juste, un sujet passionnant sur l’ère du Streamline…

En voici des extraits:
“A l’heure du Bauhaus et en réaction à la grande dépression de 1929, une dynamique du mouvement vers le futur galvanisait les designers américains : c’était le triomphe de la vitesse et des formes organiques, de l’incroyable volonté créatrice d’un petit groupe d’hommes, tous autodidactes au départ, et qui feront partie des plus célèbres designers du XXe siècle.
Le plus célèbre, Harley J.Earl était le fondateur du premier centre de style au monde en 1929 : le studio « l’art et couleur » de la General Motors qui deviendra en 1937 le « GM Styling ».
En 1931, Earl organise dans son équipe un concours sur la voiture du futur.”

Harley J.Earl (ci-dessous) fut le premier à développer des voitures uniques, futuristes et avant-gardistes comme cette Y-Job, premier concept-car de l’ère du Streamline…

” De ces différents projets se manifesteront les grandes lignes et les grandes idées des plus célèbres designers de cette décade comme John Tjaarda qui était à l’origine du dessin de la Lincoln Zéphir de 1936. Phil Wright concepteur du premier dream-car Silver Arrow de 1933 (ci-dessous) ou encore Gordon Buehrig auteur de nombreux et très élégants dessins de modèles de Duesenberg.”

“Cette grandiose manifestation était l’apothéose du design américain, magnifique synthèse du courant aérodynamique et du style classique.
Raymond Loewy était à la fois concepteur du Chrysler Motor building et du Railroad Building dans lequel il présentait le magnifique train profilé : le Pennsylvania Railroad.” (Ci-dessus)

Ci-dessus la Cadillac V16 série 90 de 1939 signée par l’équipe dirigée par Bill Mitchel. (Paul Bracq)

“Un autre grand du design, norman Bel Geddes était le concepteur de l’autoroute de la General Motors.
Henry Dreyfuss, concepteur du périsphère, donnait quant à lui sa vision futuriste de la « Cité de la démocratie ».”

Ci-dessous la locomotive J3 d’Henry Dreyfuss. (Esquisse de Laurent Raphaël)

“Cette exposition a été l’incroyable vitrine de l’homogénéité du style américain. Grâce à la dynamique créatrice de cette génération de grands designers, la carrosserie est devenue une véritable sculpture d’acier roulante.
Cette communauté de recherches donnait l’impression que c’était le même coup de crayon qui était à l’origine du dessin du DC3, de la Cord 810, du train profilé ou de l‘usine Johnsons Wax du grand architecte Frank Lloyd Wright.”

Gordon Buehrig (1904- 1990), auteur de très nombreux et élégants dessins pour Duesenberg
est l’auteur de ce chef d’oeuvre, la Cord 810-812 de 1936, véritable sculpture d’acier en mouvement. (Paul Bracq)

“La ‘Streamline décade’ restera hélas unique dans toute l’histoire du design du 20e siècle.
Dans les années 1970 à 1985 en Europe, une incompréhensible réapparition du style géométrique du Bauhaus entachera l’art de la carrosserie pour une décennie.
Le style baroque moderne fera suite à celui de la boîte à chaussures !
Heureusement, les Aston Martin DB9 et DBS nous procurent aujourd’hui le plaisir de voir de superbes carrosseries aux galbes fluides et dynamiques dans le pur style streamline.”

Pour en savoir plus sur le streamline et l’évolution des “fastback”, lire l’excellent papier de Heacock Classic ici  https://heacockclassic.com/articles/streamliners-and-the-evolution-of-fastbacks/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *