L’étonnante Citroën Visa au visage de Peugeot 205…


La Citroën Visa a été dévoilée en 1978 et a donc célébré ses quarante ans cette année.
Nous avons déjà conté sa naissance un tantinet compliquée dans un précédent ‘post’ publié le jour… d’Halloween (ici : http://lignesauto.fr/?p=5637 )
Nous racontions alors que cette Citroën avait vu le jour tout d’abord sur une plateforme de Fiat 127, suivant en cela les accords signés en 1968 entre le constructeur italien et Citroën.

Puis, à l’arrêt brutal de cet accord au début des années 1970, le projet redevient 100% Citroën et prend le petit nom de « Y2 » (ci-dessus).
Nouveau changement en 1974 lorsque Citroën est mangé par le Lion de Sochaux : il est demandé aux stylistes et architectes de Citroën de bien vouloir revoir leur copie en la basant sur la plateforme de la Peugeot 104 !


Et si, au départ, le projet « Y2 » a une face avant très sobre et moderne (ci-dessus), il n’en sera pas de même lorsqu’il s’agira de geler le projet : tout le monde a voulu donner son avis sur le style et comme les boulangers ne sont pas forcément doués pour le métier de charcutier, le style de la Visa a été massacré.
Trop tard, la « Visa » était dans les tuyaux et fut commercialisée en l’état en 1978.

Très vitre après les premiers mois de ventes pas forcément encourageants, Citroën a repris le destin de la Visa en mains.
Faute de moyens, c’est le sous-traitant Heuliez qui se chargea de redonner un aspect classique au vilain petit canard avec trois bouts de scotchs noirs et des astuces intelligentes pour un résultat incroyable (ci-dessous) vu les moyens engagés. Bravo à Yves Dubernard qui montra là sa grande maîtrise.


J’ai rencontré bien plus tard Gérard Quéveau qui gérait la société Heuliez avec une énergie illimitée !
Lors d’une de mes nombreuses visites dans les Deux-Sèvres, l’accueil fut encore plus généreux et il me fut remis en mains propres un dossier gravé à mon nom (ci-dessous) avec tous les projets menés par Heuliez, y compris ceux qui n’ont pas abouti.

Dans ce « calepin » que je conserve comme une pépite, il y a évidemment la phase du restylage de la Visa avec le résultat que l’on connait.
Mais il y quelques photos de maquettes qui m’ont toujours surpris. Il y a effectivement une proposition immatriculée « 708 » qui adopte une proue intégralement redessinée avec des ailes, un capot et une calandre inédites, alors que ses optiques sont celles de la… Peugeot 205.


Pourquoi pas, puisque la Visa est née après la fusion Peugeot-Citroën de 1974.
Sauf que la Peugeot 205 est née en février 1983, deux ans après la sortie de la Visa II restylée…

Comment une maquette de la fin des années 1970 peut-elle avoir intégré les optiques d’une Peugeot de 1983 ?
Dès lors il peut s’agir d’une maquette réalisée APRES la présentation de la 205 en 1983?
Mais cela est peu probable puisque la Visa de base qui a servi à la réalisation de cette maquette ne dispose d’aucun des “artifices” de style de la Visa II de 1981.
Alors faut-il penser que les optiques de la 205 n’en sont peut-être pas… La ressemblance va pourtant bien plus loin avec cette calandre à trois barrettes, celle de la 205 là encore !


Notons pour être complet qu’aux côtés de cette Visa “708” (ci-dessus à droite), une autre proposition cette fois nommée “709” (ci-dessus à gauche) affichait une proue moins moderne et plus rondouillarde que celle de la “708”.
Mais visiblement, il semble que les volets de la calandre sont mobiles si l’on compare les photos ci-dessus et ci-dessous (?!)


Par contre, cette “709” proposait à l’arrière un hayon autoclave, débordant généreusement sur les côtés de caisse et élargissant visuellement la voiture en la modernisant  (ci-dessous).

Bref, nous comptons sur vos commentaires pour faire avancer le Schmilblick.
LIGNES/auto est suivi par des passionnés qui sauront, nous en sommes persuadés, éclairer les visiteurs et les amateurs sur cette Visa très Peugeot ! A vous de jouer…

 

 

4 thoughts on “L’étonnante Citroën Visa au visage de Peugeot 205…

  1. Passionnant ce schilmblick !!!
    Mais pas de clés à apporter à ces mystérieuses recherches de style …
    Quel pépite ce calepin !
    Merci pour tous ces partages inédits.
    Bonnes fêtes de fin d’année Christophe !

  2. Je n’ai pas non-plus de réponse à apporter pour faire avancer le schmilblick, mais cette pépite est vraiment passionnante. Nul doute qu’un tel profond restylage aurait remis la Visa en selle mais l’investissement était sans doute trop lourd pour Citroën. Peut-être également que Peugeot trouvait l’air de famille trop proche de son futur best-seller ? La solution finalement retenue sera le meilleur compromis financier/esthétique.

  3. Christophe, tu le sais probablement déjà mais le style de la 205 a été gelé en mars 1980. De plus dans une interview, Yves Dubernard expliquait qu’avec l’assentiment de Gérard Welter, il avait débauché Gérard Godfroy la même année et qu’ensemble ils avaient travaillé sur le facelift de la Visa II.

    C’est un embryon de réponse mais ceci n’explique toujours pas les raisons d’avoir “peugeotiser” cette face avant…
    Amicalement,
    Olivier

  4. Bonjour,
    les optiques sont simplement dessinées sur le replâtrage. Leur forme est surtout induite par rapport au capot autoclave. Souvent, des idées similaires à divers endroits engendrent des résultats proches sans qu’il n’y ait eu de liens entre les protagonistes.
    Je dirais donc que la ressemblance est fortuite. Elle est accentuée par la calandre qui rappelle plus ou moins la 205 mais les barrettes de celle-ci étaient sans bordure, là on se rapproche de celle de la 309.
    Probablement le hasard encore une fois.
    Je suis d’accord avec le commentaire qui avance que la direction de Citroën ou de PSA ait trouvé le nombre de retouches trop importantes pour un véhicule qui n’est pas entré dans ses objectifs et rien ne disait qu’il les atteindrait un jour. Et, en effet peut-être la proximité inattendue avec la future 205 a été jugée problématique.
    Je trouve également que les 2 708 ne sont pas totalement identiques: la 2e semble avoir des clignotants très évasés vers le bas (donc rien à voir avec la 205) et le capot est en 2 parties.
    Enfin, je trouve qu’il y a une volonté sur la 709 d’offrir un profil R5 à la voiture, peut-être une manoeuvre pour la faire aimer instinctivement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *