Il y a 10 ans, LIGNES/auto anticipait le retour du nom “AMI” chez Citroën ! (4/5)

Aujourd’hui, LIGNES/auto se dévoile un peu plus et va évoquer une période très personnelle…
Lorsque l’équipe de LIGNES/auto “papier” (un magazine qui perdura de 2008 à 2010) composée de Patrick Sautelet -le photographe-, Nicolas Langlois – le sage- et moi même décida de stopper la parution en kiosques pour des raisons économiques, je me retrouvais avec deux options : rechercher un job dans la Presse automobile ou bien alors tenter de passer de l’autre côté de la barrière. C’est cette dernière option que je choisis alors.

C’est auprès de Vincent Besson, alors responsable du produit et homme de la renaissance de Citroën avec Jean-Pierre Ploué, que je tente ma chance. Pas question pour autant de débarquer la fleur au fusil. Non, je passe des semaines à concocter un dossier abordant trois scénarios pour la composition d’une gamme future pour Citroën (et Citroën DS à l’époque). Nous sommes en 2010 et parmi mes scénarios se trouvait la renaissance du nom “Ami” pour identifier des véhicules d’accès à la gamme (la gamme “essentielle”) à l’exact opposé du nom de DS choisi pour l’univers du “premium”.

 

J’ai présenté à Vincent Besson un dossier d’une trentaine de pages qui comportait entre autres ces différents scénarios et il faut croire qu’ils n’étaient pas si naïfs puisque j’ai été embauché pour trois années au service “prospective et analyse concurrentielle” pour succéder à Etienne Menant (aujourd’hui l’un des nombreux pères de la DS3 Crossback). Mon job était alors de définir avec une petite équipe fort sympathique, le contexte concurrentiel à moyen et long terme des projets PSA à venir. L’aventure extraordinaire a duré jusqu’en 2013.

Ce dossier comportait aussi de façon détaillée, les caractéristiques de chaque nouveau modèle. Parmi ceux-ci, l’Ami30 (!) mais aussi la C-Zup pour la ville et la C-Zame pour une berline compacte 100% électrique. Ce dossier faisait même mention de la C-Lythe – pour lithium-, une berline (ou coupé) électrique haut de gamme. J’envisageais une Citroën 100% électrique plutôt premium deux ans avant l’arrivée de la Tesla Model S !

Aujourd’hui, en voyant ce petit nom “d’AMI” accolé au premier concept-car du centenaire de Citroën, je ne peux évidemment pas oublier ce fameux dossier qui m’a ouvert les portes d’une fascinante expérience professionnelle.

Christophe Bonnaud

 

Pour vous distraire un peu, voici quelques PDF du “fameux” dossier qui aura bientôt dix ans dans les jambes, alors soyez indulgents !
A télécharger ici :

Scénario 1 : Scénario évolution : la naissance d’une lignes “Ami” dans la gamme Citroën

Scénario 2 : Scénario Révolution

Scénario 3 : Scénario  mutation

 

1 thought on “Il y a 10 ans, LIGNES/auto anticipait le retour du nom “AMI” chez Citroën ! (4/5)

  1. AMI dans une gamme Citroën contemporaine est une évidence autant qu’une grande audace, c’est une trouvaille à la fois énorme et facile!
    Bravo et merci Christophe pour ce partage qui me fait rêver a une gamme Citroën beaucoup plus riche et cohérente qu’aujourd’hui et surtout une gamme qui garde jalousement en son sein le label premium DS.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *