Sans les mains : il y a déjà quinze ans…

1214688-2ph06w3dy1-whr

Lorsque la législation nous autorisera l’accès aux multiples compétences de la voiture autonome, cette dernière nous offrira (conducteur compris) des temps de relaxation à bord, tout en roulant. Les architectes intérieurs et designers ont donc tout naturellement programmé une transformation de l’habitacle qui devra être capable dans un futur proche d’afficher les paramètres d’une conduite automobile classique puis ceux d’un salon roulant où la place ne devra pas manquer. Pour ce faire, il faudra faire disparaître temporairement cet élément perturbateur qu’est le…  volant. Utile (!) pour la conduite “manuelle”, il est en revanche totalement inusité lors des phases de conduite autonome telles que nous les connaîtrons lorsque le niveau supérieur, le 5, sera rendu légal. Techniquement, ce niveau laisse la conduite totalement maîtrisée par le véhicule dans son environnement et est déjà atteint par bon nombre de prototypes d’études. Faire disparaître le volant n’est visiblement pas une difficulté puisque tous les concept-cars récents le permettent. Voici par exemple le concept Instinct de Peugeot de 2017 qui offre cette particularité.

BD
1383335-4nrwhgruvk-whr1383236-xq0mg0uedg-whr.jpg1215135-4wfmaoqhp0-whrPourtant, voici quinze ans (!), un concept-car proposait également cette architecture : le Mazda Washu de 2003 qui, de plus, défrichait un concept novateur de monospace abaissé aux accès facilités. Afin d’offrir encore plus d’espace à bord, Washu se dotait d’un volant escamotable pour bien d’autres raisons que celles des impératifs de la conduite autonome encore tabou à cette époque…

03_wsh_00703_wsh_01003_wsh_01103_wsh_006Mais c’est bien Mercedes au milieu des années 1950 qui est le premier à avoir pensé à escamoter le volant de sa légendaire 300 SL. Pas de concept novateur dans cette démarche, juste la volonté – voire l’obligation – de faciliter l’accès à bord. Effectivement, l’impressionnant châssis tubulaire qui remontait haut sur les flancs l’imposait, comme la présence de portes “papillon” qui marquèrent alors les esprits.

Caption orig.: Um den Einstieg zu erleichtern, lÑsst sich das Lenkrad abklappen. Die Handbremse ist links neben dem Fahrersitz platziert. FÅr den Beifahrer gibt es einen Extra-Knopf, mit dem er die Hupe betÑtigen kann.Caption orig.: Mercedes-Benz Typ 300 SL der Baureihe W 198

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *