LES “POSTS” DU JOUR

DECOUVREZ LA GENESE, LES PHOTOS ET LES INTERVIEWS SUR LA PEUGEOT e-LEGEND DANS LE LIVRE DE LA RENTREE, DES AUJOURD’HUI !

Le livre “1968-2018 : les 50 ans qui ont changé l’automobile”
est publié dès aujourd’hui aux éditions BJB (disponible ce 20 septembre dans la matinée ici : https://www.bjbeditions.com)
avec plus de 200 pages et plus de 400 photos et relate sur 16 pages la genèse et la présentation du concept-car Peugeot e-LEGEND.
Retrouvez ainsi toutes les photos de l’étude, les dessins et la voiture finalisée ainsi que les interviews de ses concepteurs dans cet ouvrage.



Synopsis de l’ouvrage :
“De l’apogée des « dream-cars » de la fin des années 1960 à la voiture électrique autonome et connectée déjà dans nos rues, ce livre évoque en huit chapitres les 50 ans qui ont changé l’automobile sous l’angle du design et de l’architecture. Il anticipe également la mutation de la mobilité individuelle qui redéfinit les bases même de la possession et de l’usage de l’automobile dans un environnement futur totalement renouvelé et inédit.”

AUTEUR : Christophe Bonnaud
FORMAT : 330 x 240 mm – 212 pages
PRIX : 69 euros
N° ISBN: 978-2-9555780-4-9


Plus de détail sur ce livre ici : http://lignesauto.fr/?p=3778

Le film teaser de LIGNES/auto sur le concept e-LEGEND, c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=ganyJ0WXTzI

 

 

C’EST LA FETE DU POD !

Hier, Ferrari. Aujourd’hui : Renault.
Hier, des sportives qui font rêver (voir post précédent). Aujourd’hui, des “pods” comme s’il en pleuvait.
L’univers automobile révèle un spectre d’études et de recherches quasi-infini.

Infini ? Ne nous emballons pas.
Renault dévoile certes une étude intéressante pour se mettre au service des professionnels de la logistique et de la livraison, mais aussi des artisans, des entrepreneurs et des marchands avec son EZ-PRO, mais Mercedes s’est également engouffré dans cette brèche voici quelques jours avec son concept Urbanetic (ci-dessous)

Renault de son côté dévoile donc au Salon IAA des Véhicules commerciaux à Hanovre son concept EZ-PRO (ci-dessous). “Ce robot-véhicule autonome, électrique, connecté et partagé, incarne une vision du futur de la livraison “du dernier kilomètre”. Ce secteur représente l’une des plus grandes opportunités de disruption pour inventer un futur urbain propre, efficient et limitant la circulation superflue. Alors que le e-commerce continue d’exploser, les consommateurs réclament des livraisons immédiates, les professionnels doivent optimiser leurs coûts de livraison et les villes cherchent à maîtriser l’intensification du trafic.”

« Renault EZ-PRO incarne notre vision d’une livraison au dernier kilomètre intégrée à l’écosystème des villes intelligentes de demain et adaptée aux besoins des professionnels. Ce concept est une solution qui pourrait ouvrir d’innombrables opportunités business pour nos clients, comme nous le montrons aujourd’hui avec nos partenaires DPDgroup, Café Lomi, Piper-Heidsieck et Patrick Roger», déclare Ashwani Gupta, Directeur du Véhicule Utilitaire pour L’Alliance.

Renault nous explique que le concept Renault EZ-PRO “est un ensemble qui se compose d’un “pod” leader autonome et de “robots-pods” sans chauffeur”.
Le pod leader autonome (ci-dessous) accueille un concierge (on ne parle pas de conducteur mais de concierge… un discours différent de celui d’hier chez Ferrari NDA) qui, libéré des contraintes de conduite, peut se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée, telles que la supervision et la planification de l’itinéraire des “robots-pods” sans chauffeur.
Il assure également un service personnalisé, comme la livraison en personne de produits alimentaires ou d’objets fragiles. Renault estime que l’humain restera encore longtemps au cœur des activités de transport.

“Les “robots-pods” autonomes(ci-dessous) peuvent suivre le “pod” leader en convoi, mais aussi se déplacer de façon autonome pour suivre chacun leur itinéraire sur le « dernier kilomètre.” Le sur-mesure est donc un point fort de ce concept-car.
“EZ-PRO propose des modules personnalisables qui répondent à une grande variété de besoins spécifiques des clients professionnels: pour les spécialistes de la livraison et de la logistique du dernier kilomètre, mais aussi pour les détaillants, les artisans et les entrepreneurs.”
Le concept de Renault s’éloigne ici de celui de Mercedes qui se “contente” de varier ses modules sur une plateforme unique.

« Des idées nouvelles sont aujourd’hui nécessaires pour assurer l’activité et les livraisons urbaines tout en décongestionnant les axes de circulation et en adressant le défi environnemental ».
Le “pod” leader et ses petits copains “robots-pods” en situation ci-dessous.

EZ-PRO est une solution partagée. Un convoi de “robot-pods”, géré par un même opérateur logistique, peut transporter différents types de marchandises, chaque pod ayant son propre commanditaire, sa thématique, sa clientèle et son lieu de livraison. De la même manière, un pod peut effectuer, sur un même itinéraire, des séries de livraisons pour différents magasins en ligne. Ces scénarios partagés contribuent à maximiser la productivité des pods et à réduire les coûts de livraison

« Avec Renault EZ-PRO, nous poursuivons notre travail exploratoire autour de la mobilité de demain.
Ce concept est à la fois créateur d’opportunités pour les professionnels et facilitateur de services pour tous ses utilisateurs.
Il s’appuie sur l’ADN de la marque, qui place l’homme au cœur de ses solutions »,
déclare Laurens van den Acker, Directeur du Corporate Design du Groupe Renault.

 

Ultra modulaire pour plus de flexibilité, EZ-PRO (ci-dessus) est basé sur une plateforme sur-mesure conçue pour les spécialistes de la livraison et de la logistique du dernier kilomètre, mais aussi pour les commerçants et les clients finaux.
La proposition de Mercedes (ci-dessous) reste moins flexible sur le fameux dernier kilomètre mais elle autorise le montage d’un module de transport de personnes. Renault de son côté propose une “famille” complète de ses EZ avec la navette de transport dévoilée à Genève, ce nouveau concept EZ-PRO et, au Mondial, une vision de EZ dans l’univers de la berline haut de gamme connectée et autonome. À suivre donc…

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU RENAULT EZ-PRO :

 

Ferrari – Pininfarina : lointain souvenir ?

Ferrari a dévoilé hier en petit comité deux versions de sa nouvelle “offre” Ferrari Icona qui veut réinterpréter les icônes de la marque. On doit leur design au bureau interne à la maison Ferrari et non pas à Pininfarina.


La Ferrari Monza SP1 monoplace premier modèle de la nouvelle ligne “Icona”…

Cette procédure dans l’étude des nouveaux produits Ferrari n’est pas nouvelle en soi puisque même la supercar LaFerrari est sortie tout droit de la maison mère et non pas de la carrozzeria italienne. Notons d’ailleurs que la LaFerrari sera renouvelée d’ici 2022.


La variante à deux places s’appelle naturellement SP2 !

Voici l’occasion d’évoquer la rencontre “impossible” entre le Commandatore Enzo Ferrari et le maître Battista Farina au début des années 1950. Une rencontre racontée par Battista lui-même dans ses mémoires et confirmée par son fils Sergio que j’avais interviewé pour le compte de l’auto-journal :
« Nous étions en 1951 et Ferrari, par l’intermédiaire du fidèle Carraroli, me fit savoir qu’il souhaitait s’entretenir avec moi à Modène » raconte Battista Farina dans ses mémoires (*). « Je n’hésitai pas une seconde et répondis : « je suis tout à fait disposé à le rencontrer, mais je préfèrerais qu’il vienne lui d’abord à Turin. En effet, je n’aurais pas été mécontent qu’il donnât un coup d’œil à mon usine. On m’informa que Ferrari ne quittait presque jamais Maranello et qu’il ne viendrait donc pas, ce qu’il regrettait car il s’agissait d’une proposition importante. Nous parvînmes à une solution équitable : nous nous rencontrerions sur un terrain neutre. »

Écoutons maintenant l’histoire de cette rencontre impossible racontée par le fils de Battista Pininfarina, Sergio, présent lors ce moment si précieux…  « J’ai effectivement participé à cette rencontre, j’avais tout juste 24 ans et beaucoup d’amis dans le monde de la compétition. C’est grâce à un pilote Maserati que j’ai pu organiser cette mission dans un restaurant de Tortona. La délégation de Pininfarina était représentée par mon père et moi-même ! Celle de Ferrari comptait Enzo Ferrari et monsieur Gardini. C’était un homme petit qui parlait avec une voix très basse. Je me souviens qu’il était très dévoué à monsieur Ferrari et avait dû remettre à une ou deux fois son mariage car il avait des engagements avec Ferrari ! Vous savez, on ne se mariait que le dimanche chez Ferrari… Et encore ! » L’attente de cette rencontre avait tellement duré que l’entente fut immédiate. Battista Farina repartit ce jour-là avec le projet de la Ferrari 212 Inter.”

Aujourd’hui, toutes les Ferrari ne passent donc plus forcément par le bureau de design Pininfarina comme naguère car Ferrari dispose désormais de son propre bureau de design.
Et demain ?
Ferrari a annoncé hier vouloir lancer 15 nouveaux produits d’ici à 2022 et qu’à cette date, 60% de la production sera dotée de motorisations hybrides.
La gamme de demain s’articulera autour de quatre familles:
-la ligne des modèles “Sport” qui représentera 50% du volume de production,
-la ligne des “GT” qui s’inspirera du design des Ferrari des années 1950/1960 et représentera 40% du volume de production,
-la ligne Série Spéciale (5% de la production)
-la ligne “Icona” à hauteur de 5% également.

Le nouveau patron de la marque, Louis Carey Camilleri, a surtout annoncé la production d’un “SUV” (en fait un coupé relativement habitable rehaussé à quatre roues motrices) pour 2022 qui prendra l’appellation de “Purosangue”.
C’en est donc définitivement fini de l’hypothétique berline 4 portes dont ne voulait pas Sergio Marchionne et que même Lamborghini a pour l’heure suspendue. Place aux SUV qui semblent ne déranger que les puristes. Dommage, la proposition de Pininfarina d’une berline 4 portes, la Pinin de 1980, reste encore sublime.

Dessin de la Ferrari Pinin de Pininfarina (ci-dessous) du studio de Christian Polo :

(*) Pininfarina. Né avec l’automobile. Editions Automobilia.

 

“1968 – 2018 : LES 50 ANS QUI ONT CHANGE L’AUTOMOBILE : LE LIVRE DE LA RENTREE

Prenez date :
vous pourrez commander ce livre dès la matinée du 20 septembre sur le site BJB Éditions  https://www.bjbeditions.com

“1968 – 2018 : les 50 ans qui ont changé l’automobile”  est le titre de l’ouvrage automobile de la rentrée, à paraître fin septembre.
De l’apogée des « dream-cars » de la fin des années 1960 à la voiture électrique autonome et connectée déjà dans nos rues, ce livre évoque en huit chapitres les 50 ans qui ont changé l’automobile sous l’angle du design et de l’architecture. Il anticipe également la mutation de la mobilité individuelle qui redéfinit les bases même de la possession et de l’usage de l’automobile dans un environnement futur totalement renouvelé et inédit.

Le 20 septembre, rendez-vous sur ce site pour découvrir ce livre avec les coulisses de la naissance du concept-car “star” du Mondial 2018 et toutes les photos et interviews…

LE LIVRE :
“1968-2018 : les 50 ans qui ont changé l’automobile”
Auteur : Christophe Bonnaud
Mise en pages : Yves Le Ray
Éditions BJB
Format : 330 x 240 mm – 212 pages
Prix : 69 euros
N°ISBN : 978-2-9555780-4-9

INÉDIT : Les Éditions BJB sont fières de publier cet ouvrage avec un cahier et la couverture dédiés à la genèse d’un concept-car “star” du Mondial 2018, une première dans l’édition. Ce concept sera révélé le même jour que le livre, le 20 septembre prochain. L’occasion alors de découvrir la UNE…

 

SOMMAIRE :

Chapitre 1 : l’apogée des dream-cars (1968 – 1972)


– Bertone Carabo et l’histoire de la carrozzeria Bertone
– Pininfarina Modulo et l’histoire de la carrozzeria Pininfarina
– Bizzarrini Manta et l’histoire d’Italdesign
– BMW Turbo et la griffe française (Paul Bracq)

 

 

Chapitre 2 : Le design de crise (1970 – 1985)


– Le style de crise
– Les français à la pointe
– Quand la sécurité impacte le design
– Des concepts dans le vent

 

Chapitre 3 : Du style bio au beau (1980 – 2000)


– Quand le rond s’invite
– Du bio mollasson…
– …au bio structuré
– L’antithèse du bio
– Le bio aquatique de l’après 2000

 

Chapitre 4 : Nouveaux concepts d’architecture (1990 – 2010)

– Les monospaces débarquent
– Bienvenue à bord
– De l’auto-moto à la mini urbaine
– Les voitures modulaires
– Pilotage central

 

Chapitre 5 : Le retour des icônes (1995 – 2018)


– Fiat : de la Trepiuno à la 500
– Les icônes françaises à l’arrêt
– Les stars VW bien présentes
– Quand la Mini devient une marque
– GT : le blason immortel
– Renault 5 et Alpine de retour
– Les inaltérables qui ont traversé le temps

 

Chapitre 6 : Vers l’automobile électrique et autonome (2010 – 2018)


– L’électrique conquiert le XXIesiècle
– Hybride : de l’urbaine à la supercar
– L’hydrogène pour un design mutant
– En route vers la voiture autonome

 

Chapitre 7 : Naissance d’une automobile (2018)


– Les étapes clés du design
– Planning serré
– L’usine du futur se prépare aujourd’hui
– Ateliers de rêve

 

Chapitre 8 : Vers la nouvelle mobilité (2018 – 2038)

– La mutation de la mobilité