Mercato des designers, Stellantis : 3 Renault : 2

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Que de mouvements suite à la création de l’entité Stellantis, issue de la fusion entre les groupes PSA et FCA. Côté designers, les allers-retours entre les deux groupes ont pris l’aspect d’un véritable match -serré- où Stellantis sort, pour l’instant, vainqueur !

Départs du groupe Renault : 3, avec Alejandro Mesonero chez Stellantis, Anthony Lo chez Ford et François Leboine chez Stellantis

Départ du groupe Stellantis : 2, avec Gilles Vidal chez Renault et Sandeep Bhambra pour prendre la succession de François Leboine chez Renault

La Covid n’aura pas eu la peau du mercato des designers entre 2020 et 2021! L’été dernier avait été particulièrement animé avec le départ d’Alejandro Mesonero (ci-dessous ) de son poste de patron du design Seat, pour rejoindre le groupe Renault à la tête du design Dacia.

Alejandro était alors courtisé depuis quelques semaines par un autre constructeur et Luca de Meo (ci-dessous) s’est montré assez persuasif pour l’entraîner dans son sillage au sein du groupe Renault. Mais dans les coulisses, le géant Stellantis – non encore officialisé – commençait à prendre forme avec, on l’imagine, de grandes opportunités et de grands challenges à relever, notamment du côté du design.

Ainsi, Jean-Pierre Ploué ci-dessous, qui a la responsabilité des directeurs de design des marques Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall, Alfa Romeo, Abarth, Lancia, Fiat Europe, et Jean-Philippe Imparato, le nouveau patron d’Alfa Romeo, n’ont pas eu trop de mal à rapatrier Alejandro à la tête du design de la marque italienne, désormais intégrée à Stellantis.

Charge à lui désormais de refondre la totalité du plan produit dans lequel deux SUV sont déjà sur les rails, le Tonale pour le segment “C” et un plus petit, dont on imagine qu’il puisse être conçu sur la plateforme Stellantis des Peugeot 2008 et autre DS3 Crossback.

L’été dernier, la grande surprise vint surtout du départ de Gilles Vidal qui quittait le groupe PSA (pas encore officiellement devenu Stellantis…) après y être entré en 1996 ! Direction Renault pour en prendre la direction du design de la marque, sous le contrôle du nouveau boss du groupe, Luca de Meo. On se disait alors que Luca de Meo avait réussi deux coups de maître avec Gilles et Alejandro.

Mais, outre le départ de ce dernier de chez Dacia (il est remplacé par l’excellent David Durand), on apprit rapidement celui d’Anthony Lo, ex-bras droit de Laurens van den Acker (responsable du design groupe Renault) pour aller remplacer Murray Callum chez Ford aux États-Unis !

Le mercato entre Stellantis et le groupe Renault n’était pas terminé pour autant puisque François Leboine, jusqu’alors responsable design de la cellule concept-cars Renault, prenait le chemin inverse de celui de Gilles Vidal, pour rejoindre Stellantis pour prendre la direction du design de Fiat-Abarth Europe!

Mais Renault a riposté ce mois-ci avec l’embauche de Sandeep Bhambra pour succéder à François Leboine. Un designer que Gilles Vidal connaît bien puisque Sandeep est resté près de onze ans chez Peugeot où il a notamment participé au projet du concept-car Onyx (ci-dessous). 3-2 donc pour l’instant, mais…

Il ne manque plus qu’à dénicher le directeur du design de la marque Lancia au sein du tentaculaire groupe ex-PSA et FCA et le mercato des designers devrait se calmer. A priori, le futur responsable du design Lancia – une marque à reconstruire de toutes pièces !- devrait être choisi dans le vivier Stellantis, car la tâche s’avère herculéenne.

Pierre Leclercq, dans une interview à lire fin juin dans le trimestriel LIGNES/auto#04, nous confirmait que “Stellantis a créé beaucoup d’opportunités, il y a eu beaucoup de mouvements ! Les designers se rendent compte du potentiel de s’éclater dans différentes marques et de réussir une belle carrière dans un groupe qui a beaucoup de potentiel. Il y a des opportunités qui se sont créées. On a eu des changements internes, entre Citroën et l’Italie, tout ça se passe dans une bonne ambiance et bonne atmosphère.” Entre Citroën et l’Italie ? Le cas Alfa-Romeo étant réglé, reste celui de Lancia, et donc, un designer Citroën à la tête du design Lancia ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *