Les 40 ans de la BMW M1

P90253577_highRes_bmw-m1-1978-1981-04-

Jochen Neerpasch est à l’origine de la division sportive de BMW : Motorsport. Il en restera le patron de 1972 à 1980. 1972, c’est notamment la création chez BMW du premier concept-car de la marque, la BMW Turbo de Paul Bracq. Un engin qui clôt l’apogée des concept-cars de la fin des années 1960 avec les Bertone Carabo ou Stratos Zero de Marcello Gandini ou encore la Pininfarina Modulo de Paolo Martin en 1970. Et puis, n’oublions pas d’ajouter la Bizzarrini Manta de Giugiaro (ci-dessous) qui célèbre avec elle la création d’Italdesign.

2

La BMW M1 connaît bien ces différents événements, et pour cause. C’est en évoquant la BMW Turbo que Jochen Neerpasch va relancer le projet d’un coupé GT en 1977 avec une motorisation Motorsport : le six cylindres 3.5 litres 24 soupapes de 277 ch. C’est le programme E26 qui aboutira un an plus tard à la présentation de la M1 au salon de Paris. Un salon où les visiteurs s’arrêteront aussi devant la maquette de la R5 Turbo réalisée chez Bertone par Marc Deschamps. (Ci-dessous le projet de R5 Turbo de Deschamps.)

LIGNESR5TURBOPour sa M1, BMW Motorsport fournit donc naturellement le moteur mais pas question de produire un tel engin dans les usines de la maison mère. C’est le prestigieux constructeur italien Lamborghini qui est choisi. Quant au design, BMW le confie à Italdesign. L’histoire connaîtra finalement quelques rebondissements car le châssis tubulaire sera finalement produit par Marchesini à Modèle devant les difficultés rencontrées par Lamborghini en cette période de la fin des années 1970. La carrosserie en matériaux composites est due au crayon de Giugiaro qui prendra en charge bien plus de phases de construction que prévu ! Ce sera d’ailleurs la seule voiture dont Italdesign assurera une partie de l’assemblage. Une partie seulement car au terme du processus, c’est la société allemande BAUR qui assurera l’assemblage final de la M1.

P90042930

Seulement 455 exemplaires seront produits. Le plus beau souvenir de la M1 qu’il nous reste est sans doute celui de la présence d’une vingtaine de M1 confiées aux pilotes de F1 (ci-dessus avec Lauda) pour des courses épiques de la série Procar avant les Grand-Prix des saisons 1979 et 1980 !

Ci-dessous, revivez les 40 ans de cette M1 célébrés par Jochen Neerpasch en personne…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *