BMW Garmisch de Gandini : son incroyable fabrication !

BMW a reconstruit, à l’identique, le concept-car BMW Garmisch que Marcello Gandini avait réalisé chez Bertone en 1970. Plus intense qu’une restauration car plus complexe, cette reconstruction est tout simplement ahurissante de précision. Et pour parvenir à leurs fins, BMW Classic et BMW Design Group se sont aidés des souvenirs et de la maîtrise de l’auteur de ce concept, le designer Marcello Gandini en personne.

L’italien ne s’est pas contenté d’approuver une maquette ou même l’objet fini, non : il a participé à chaque étape de la reconstruction de “sa” Garmisch. Et l’affaire n’était pas simple car le concept a disparu, les documents techniques sont rares et les photos restantes de cette époque sont pour la plupart en noir et blanc.

Mais la tâche n’a pas rebuté les orfèvres de BMW Classic et de BMW Design Group. Ils ont reconstitué chaque élément de tôle, de métal, de verre, de plastique, de cuir et tant d’autres détails pour fournir à une carrozzeria italienne le soin de fabriquer la “nouvelle” Garmisch. Car c’est en Italie que BMW a trouvé les meilleurs “tôliers-formeurs” qui ont réussi l’impensable : redonner vie à ce concept-car BMW né voici presque 50 ans !

Revivez par les photos cette renaissance exceptionnelle !

Comme Marcello Gandini l’avait fait en son temps, voici près de 50 ans, tout (re)commence par un dessin trois vues avec des cotes, tout simplement ! Les archives Bertone ont été utiles lors de cette phase.

Puis le “grand plan” est réalisé et surtout, l’ensemble des données est numérisé afin de constituer une banque de données nécessaire à la production de l’unique exemplaire de la Garmisch de 2019.

Parfois, il a fallu se contenter de photos noir et blanc pour peaufiner un détail où en deviner le coloris…

Comme pour un vrai programme à l’étude, une maquette échelle 1 (pleine) est fraisée pour débuter les relevés, afin que les tôliers italiens se mettent à l’ouvrage.

Marcello Gandini est intervenu lors de cette étape également…

Il ne s’agit pas de réaliser des outils d’emboutissage car l’objet est unique. Mais un “master model” est réalisé pour venir frapper les feuilles de tôles qui vont constituer la carrosserie… Comme à la plus belle époque des “carrozzeria” italiennes.

Même si elle a perdu Bertone, même si Pininfarina a vacillé, l’Italie conserve de nombreuses petites carrozzeria capables de produire à la main un véhicule unique !

Voilà, la Garmisch du renouveau est (presque) assemblée !

Tous le mobilier intérieur monté, Marcello Gandini peut venir à nouveau découvrir “sa” Garmisch cette fois terminée

VIDEO

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *