Près de 2 millions d’euros pour cette magnifique Tucker

Preston Tucker, un génie qui s’est confronté aux trois géants de l’automobile américaine d’après guerre avec sa berline novatrice éponyme, aura finalement perdu cette bataille non sans en avoir produit 51 exemplaires dont 47 ont survécu. Ils attirent tous une certaine convoitise et une foule ébahie dans tous les musées où ils sont exposés, y compris des salles renommées comme le “Henry Ford Museum”, le “Petersen Automotive Museum”, le “Musée national de l’automobile” et le “Musée Nethercutt”. Ce sont les trophées de collectionneurs de renom qui considèrent leurs flottes de Duesenberg, Isotta et Ferrari simplement incomplètes sans une Tucker, cette “Car of Tomorrow”.

Alors que le propriétaire d’origine de cette Tucker numéro de châssis 1046 n’est pas connu, la voiture, elle, est l’une des huit produites tardivement après que l’usine a été fermée; elle fut assemblée par d’anciens employés. Cette Tucker a finalement été vendue aux enchères lors de la faillite d’octobre 1950. La voiture a été acquise à la mi-1953 par Nick Jenin de Fort Lauderdale. Un propriétaire de boîte de nuit… Jénin fut parmi les premiers à reconnaître les qualités de sa Tucker au point d’en collectionner pas moins de neuf exemplaires au début des années 1950 avec, aux côtés de ces berlines novatrices, diverses pièces détachées et souvenirs.

Ces voitures ont été montrées à la fois en Floride ainsi que dans l’exposition itinérante “The Fabulous Tuckers”, qui survécu sur la côte Est jusque dans les années 1960. Jenin a reconstruit cette Tucker en installant un moteur Oldsmobile Rocket V8 nécessitant des modifications à la carrosserie Tucker d’origine. Il aurait fait cela pour le bonheur sa fille. Comme le raconte l’histoire, lorsque sa fille a conduit la voiture, elle a attiré tellement d’attention qu’elle a rapidement voulu conduire quelque chose de moins visible. Jenin a alors utilisé sa Tucker au quotidien, apparaissant notamment à Chicago en 1962.

L’année suivante, l’intérêt de Jenin pour Tucker s’était amoindri et il se sépara de sa collection entière. Cet exemplaire n° 1046 a été vendu en 1964 à John Janecek de Springfield, dans l’Oregon, qui a modernisé davantage la voiture en plaçant la carrosserie sur un châssis Mercury. M. Janecek était un membre fondateur du Tucker Automobile Club d’Amérique (TACA) et, au cours des années, a conduit cet exemplaire à plusieurs congrès dans des endroits aussi éloignés que Wellington, que la Californie et même Las Vegas sans problème. Il l’a également prêté pour promouvoir le film de Francis Ford Coppola, de 1988, “Tucker: The Man and His Dream”. En 2002, la voiture a été achetée par Walter Ready dans l’Arizona, lui aussi un passionné de longue date de Tucker. Elle a fait quelques apparitions célèbres dont celle où elle est aux côtés  de la fille de Preston Tucker, Marylee.

 

La Tucker a été acquise par ses propriétaires actuels – la, famille Ready – en 2007, et peu de temps après, en collaboration avec l’historien de Tucker -Martyn Donaldson- et Mark Lieberman, il a été décidé d’entreprendre la restauration complète de la voiture. Donaldson et Lieberman ont supervisé le travail de RM Auto Restoration de Blenheim, en Ontario, qui a restauré plus de Tuckers de “qualité concours” que n’importe quelle autre société dans le monde. Le retour de cet exemplaires n°1046 à sa forme originale a été un processus laborieux, impliquant l’approvisionnement d’un moteur Tucker original, de la transmission, du tableau de bord et de l’intérieur complet… Le plus impressionnant reste sans doute le le soubassement d’origine qui a été reproduit en numérisant les planchers d’origine de la Tucker n° 1047. Même les soudures grossières retrouvées sur la face inférieure originale de cette Tucker n° 1047 ont été reproduites sur cette voiture pour la rendre conforme à tous égards. La peinture a été appariée numériquement grâce à des traces d’origine trouvées sous la joint de caoutchouc de la boîte à gants !
Pour l’heure, RM Sotheby’s  qui organise cette vente à la fin août en même temps que le concours de Pebble Beach a estimé cette voiture entre 1,8 et 2,1 millions de dollars, soit entre 1,5 et 1,8 million d’euros !
Plus d’infos ici :  https://rmsothebys.com/en/home/auctions/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *