Mercedes Classe S : le coup du massage tibétain !

Voici la nouvelle génération de Mercedes Classe S. Est-ce le “toujours plus” avec elle ? Oui, toujours plus de confort, de sécurité, de connectivité, mais heureusement, habillé d’un style plutôt sage !

La désignation « Classe S » a été officiellement introduite en 1972, avec la série 116. Ces dix dernières années, la Classe S Berline a été particulièrement appréciée en Chine, aux États-Unis, en Corée du Sud et en Allemagne. La nouvelle génération 2021 se devait donc de satisfaire prioritairement ces clients.

Surprise, son design s’est calmé et sa fluidité va même jusqu’à nous surprendre. Avec son porte-à-faux avant très court, son bon équilibre des masses (facile sur une voiture de plus de 5 m), le style de la Classe S est désormais bien plus fluide qu’auparavant.

La face avant ne s’embarrasse pas de lignes et de volumes complexes, elle est sobre, simplement nantie d’une calandre énorme sur laquelle son implantés les différents radars de conduite assistée. Cette verrue au milieu du nez surprend.

Pour le reste, et comparé à la grande Audi A8 ci-dessous, la Mercedes s’avère plus simple en traité de style que ses concurrentes. Elle dispose d’un porte-à-faux avant plus contenu.

« La Classe S est la berline de luxe la plus vendue au monde. Avec la toute nouvelle génération, nous voulons offrir à nos clients innovation, sécurité, confort et qualité dans des proportions encore inédites », souligne Ola Källenius, président du directoire de Daimler AG et Mercedes-Benz AG.

La nouvelle Classe S peut désormais être commandée en Allemagne et arrivera chez les concessionnaires en décembre 2020.

Nous ne parlerons pas de technologie, mais plutôt des innovations de confort et de sécurité. Car la Classe S se préoccupe avant-tout du bien-être de ses occupants. Et pour eux, en ces temps où il est difficile de respirer avec le masque ( !), la Classe S se dote d’un filtrage inédit de l’air, référencé sous le nom d’ENERGIZING AIR CONTROL.

On peut écrire que la Classe S allie l’intelligence artificielle et l’expérience de 135 ans de technique automobile. Le MBUX (Mercedes-Benz User Experience) de la nouvelle Classe S inaugure une deuxième génération avec notamment la nouvelle dalle numérique 3D face au conducteur qui permet un affichage 3D semblable à celui d’un long métrage cinématographique sans porter de lunettes. Une caméra suit le mouvement de vos yeux pour offrir le bon effet de profondeur au bon moment. C’est un spectacle à lui tout seul. Par ailleurs, deux affichages tête haute sont proposés en option. Le plus grand permet d’afficher des contenus de réalité augmentée.

Grâce à des caméras également situées dans pavillon, et à des algorithmes évolutifs, l’assistant intérieur MBUX peut interpréter l’orientation de la tête, les mouvements des mains et le langage corporel pour réagir sur les fonctions du véhicule correspondantes. Par exemple, si le conducteur tourne la tête vers l’arrière, le rideau occultant de la lunette va se relever automatiquement…

Au deuxième semestre 2021, la Classe S devrait pouvoir rouler avec un niveau de délégation de conduite de niveau 3 grâce au nouveau DRIVE PILOT en cas de trafic dense ou d’embouteillages, notamment sur les tronçons d’autoroutes allemandes appropriés.

Côté confort, la Classe S vous gâte avec cinq variantes de sièges arrière permettant de personnaliser la configuration. Les sièges avant peuvent recevoir jusqu’à 19 moteurs. La nouvelle limousine propose également dix programmes de massage. Ceux-ci utilisent les moteurs à vibrations et peuvent accentuer l’effet de massage par un apport de chaleur.

Encore plus fort pour votre massage : les sièges peuvent transmettre les vibrations du système de sonorisation ‘surround 4D’ Burmester®. Les sons graves sont ainsi clairement perceptibles. La restitution directe des bruits de résonance dans les sièges complète l’expérience auditive tridimensionnelle avec un niveau supplémentaire – le son 4D, inspiré dixit Mercedes « du massage sonore aux bols tibétains. » L’intensité perceptible du son peut être réglée individuellement pour chaque siège.

Côté technique, notons que les roues directrices arrière (ci-dessus) sont en option qu’il faut conseiller car l’angle de braquage de 10° maxi porte la maniabilité en ville au niveau d’une voiture compacte. Le diamètre de braquage est alors réduit de 2 m.

Au chapitre sécurité, Mercedes a mis le paquet ! La nouvelle fonction de PRE-SAFE® Impulse (optionnelle) vous protège en cas de risque imminent de choc latéral. La carrosserie peut être soulevée en quelques dixièmes de seconde de 8 cm (ci-dessous) permettant aux bas de caisse de mieux dissiper la force d’impact dans le soubassement et non pas dans le seules portières.

A noter également la présence d’airbags pour les passagers arrière et un autre, implanté dans le côté droit du dossier du siège conducteur qui se déploie en cas de choc latéral et évite aux têtes des deux occupants avant de s’entrechoquer.

Comme toujours, Mercedes propose ses innovations en option. Même les poignées de portes rétractables (ci-dessus) sont en option sur certaines versions alors qu’elles sont de série sur une DS3 Crossback !

A son lancement, la nouvelle Classe S sera proposée avec des six cylindres en ligne en version essence et diesel dans différents niveaux de puissance.

Un moteur V8 avec alterno-démarreur (ISG) intégré de 48 V sera disponible peu après. En 2021 suivra un modèle hybride rechargeable avec autonomie 100 % électrique de près de 100 kilomètres (ci-dessous).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *