INTERVIEWS : quand Goodyear chausse la Citroën 19_19 de bottes de sept lieues !

La Citroën 19_19 qui célèbre le centenaire de la marque n’est pas une voiture telle que notre cerveau à l’habitude de la définir. C’est une capsule suspendue par d’énormes roues de 30 pouces. Oui, vous avez bien lu : 30 pouces. C’est-à-dire que chacune des roues a un diamètre de près d’un mètre !

« Nous avons eu une requête de Citroën l’année dernière concernant un travail de partenariat assez spécial » explique Sébastien Fontaine, designer au centre de recherches de Goodyear au Luxembourg. Assez spécial ? Et pour cause, Frédéric Duvernier, responsable des concept-cars chez le constructeur français – en relation avec le département Prolab du design-, cherche une roue de 30 pouces, soit près d’un mètre de hauteur, pour l’intégrer très en amont du design prospectif du concept-car 19_19.

De grands illuminés chez Citroën ? « Non, pas plus que nous » s’amuse Sébastien ! « Mais c’est vrai que le premier critère venait de ce diamètre hors normes : 91,3 cm ! Dès le début de notre partenariat, le design Citroën nous a communiqué le thème du concept, avec cette capsule sur roues. Leur volonté était vraiment d’intégrer l’ensemble jante-pneus au design global du concept-car. Avec ce projet, on dépasse les frontières de la seule étude du pneumatique. Il y a eu de nombreux échanges, nous nous sommes rendus chez eux à l’ADN et c’est cette intégration qui fait que tout a parfaitement fonctionné. »

Samuel Pericles, designer Prolab au sein du groupe PSA reconnait aussi que du côté de Citroën, « l’idée de ce flanc pneumatique qui se prolonge sur la jante était dans l’air. Même si nous ne sommes pas des pneumaticiens, ce thème a été retenu très tôt pour concevoir des roues d’une nouvelle génération. Nous avons donc travaillé main dans la main avec Goodyear sur ce « concept-wheel » et l’ensemble de la roue a été pensée en 3D avant même que l’enveloppe du pneu n’ait été finalisée. »


De gauche à droite, Sébastien Fontaine, designer Goodyear  – Samuel Pericles, Design Prolab Citroën – Nizar Toumni, ingénieur Goodyear

Jusqu’alors, Goodyear avait dans ses cartons des pneus tall and norrow en dimensions 20 pouces, mais là, comme l’explique Nizar Toumni l’ingénieur de développement chez Goodyear, « on se dirigeait vers une tout autre échelle : du 255-30-30 ! Mais notre partenariat nous a permis de dessiner le pneu avec la voiture. On peut même dire que la voiture a été dessinée autour du pneu ! C’est vrai que lorsque vous voyez le pneu seul, c’est impressionnant, mais en place sur la voiture, rien ne choque car tout a été dessiné autour de cette roue. »

Un tel pneu n’est pas là pour battre des records. Son développement permet de belles avancées dans le domaine du pneumatique et de son intégration au véhicule, comme le souligne Sébastien Fontaine : « le tall and norrow se déforme moins et dans cette dimension extrême, il génère moins de chaleur et offre une meilleure résistance au frottement. Il apporte aussi à la notion de confort, chère à Citroën. L’empreinte au sol est plus allongée que sur un pneu standard et ça pardonne plus les imperfections de la route. »

Il n’empêche qu’avec un taille basse comme ici, le confort doit en pâtir ? « Pas du tout, au contraire car le flanc n’est pas aussi petit que ça au vu des dimensions globales de la roue ! Autre avantage côté confort, c’est la réduction du bruit. Cette dimension permet de positionner un nombre de blocs de gomme bien plus important que sur une enveloppe classique, on passe de 60 environ à plus de 150 blocs ! »

Et puisque la jante est gigantesque, Samuel Pericles du Prolab PSA a imaginé un moyeu central très particulier. « C’est une partie fixe qui sert d’interface numérique entre le pneu connecté et la voiture. Cet élément très technique dans son design, va communiquer l’état du revêtement (lisse, bosselé, sec, mouillé…) à la voiture qui va instantanément modifier les lois de suspensions ou autre. Ce bloc est fixe de façon à toujours avoir le logo visible même en roulant. » Comme sur une Rolls-Royce, belle référence ! Ce thème est d’ailleurs repris en style inter avec le logo du moyeu de la colonne de direction qui reste droit, même lorsqu’on tourne le volant (ci-dessous). Les designers l’appellent le “volant flottant” !

Le pneu recèle une dernière innovation de taille comme nous le confie Sébastien. « Nous avons observé et travaillé les éponges naturelles. Elles sont extrêmement dures lorsqu’elles sont sèches et au contraire, molle et absorbantes lorsqu’elles sont mouillées. Nous avons implanté cette texture inspirée du bio mimétisme au fond de chaque rainure du pneu. Sous la pluie, elle absorbe davantage que n’importe quel pneu dans les mêmes conditions alors que sur le sec, lorsqu’elle durcit, elle va rigidifier tous les blocs du pneumatique et favoriser une meilleure tenue de route. » Cette mousse ne se contente pas d’absorber l’eau, elle fait de même pour le bruit et améliore donc le confort acoustique ! Ce concept-whell montre une unité jamais vue dans la conception d’un prototype de salon entre un constructeur et un pneumaticien.

RETROUVEZ CE CONCEPT-CARS ET PRES DE 70 CONCEPTS ET PROTOTYPES D’ETUDES DANS L’OUVRAGE “CONCEPT-CARS CITROËN”, PARUTION : DEBUT JUILLET. Editions BJB. SOUSCRIPTION A PRIX PREFERENTIEL (70 € au lieu de 89 €) ET SOMMAIRE ICI: http://lignesauto.fr/?p=9365  ou https://www.bjbeditions.com
BON DE SOUSCRIPTION VALABLE JUSQU’A FIN JUIN ICI : souscription BJB.DEF

 

LIGNES/auto, c’est aussi une page Facebook

https://www.facebook.com/lignesauto/?modal=admin_todo_tour

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *