SPECIAL TAYCAN. La première Porsche, la “P1”, était 100 % électrique !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOArchives_BD-300x108.jpg.

Alors que Porsche s’apprête à dévoiler sa Taycan, première d’une nouvelle ère 100% électrique (et donc témoin d’une mutation inimaginable voici seulement une décennie), LIGNES/auto revient sur quelques événements de la marque Allemande. Ce premier volet rappelle que la première Porsche 100% électrique n’est pas la Taycan, mais la “P1″…

Depuis la construction de la première voiture de sport portant le nom Porsche – la Type 356 de 1948 – Porsche AG est considérée comme le premier constructeur mondial de voitures de sport. Pourtant, l’histoire de l’entreprise remonte à une période beaucoup plus ancienne. En 1898, Ferdinand Porsche présenta le véhicule “Egger-Lohner electric, modèle C.2 Phaeton” (connu sous le nom de “P1”) – le premier modèle de Porsche au monde. Et 100% électrique qui plus est !

Le véhicule d’origine a été récupéré et restauré en 2014 pour enrichir la collection du Musée Porsche. Le “P1” fut l’un des premiers véhicules immatriculés en Autriche, et descendit dans les rues de Vienne le 26 juin 1898. Porsche a gravé le code “P1” (pour Porsche, numéro 1) sur tous les composants clés, donnant ainsi au véhicule électrique son nom non officiel. La quantité d’idées réalisées dans ce véhicule reste encore aujourd’hui remarquable. L’entraînement électrique très compact, d’un poids de 130 kg seulement, offrait une puissance de 3 ch.

Pendant de courtes périodes, on peut atteindre jusqu’à 5 ch en mode surcharge, ce qui permet au P1 d’atteindre jusqu’à 35 km/h. Lors d’une telle conduite, la vitesse du véhicule était régulée par une commande à… 12 vitesses. L’autonomie totale du véhicule pouvait atteindre 80 kilomètres, un exploit considérable pour un véhicule de l’époque. Une autre innovation est la carrosserie Lohner, qui permet d’utiliser le véhicule aussi bien en été qu’en hiver.

La première épreuve pratique attendait le “P1” en septembre 1899 à l’exposition internationale de l’automobile à Berlin, la capitale allemande. Dès 1899, la concurrence pour produire les meilleurs systèmes d’entraînement était déjà féroce.

Une course de véhicules électriques sur une distance de 40 km a été organisée à Berlin le 28 septembre pour tester les performances des véhicules, avec un prix à décerner au vainqueur. L’itinéraire a demandé beaucoup d’habileté aux participants, qui ont dû relever des défis. Avec trois passagers à son bord, Ferdinand Porsche a franchi la ligne d’arrivée avec 18 minutes d’avance sur le concurrent suivant !

Plus de la moitié des participants n’ont pas pu atteindre la ligne d’arrivée en raison de difficultés techniques. Ferdinand Porsche s’est également classé premier lors du test d’efficacité, puisque son “P1” a enregistré la consommation d’énergie la plus faible du trafic urbain.

BONUS : la Taycan sur le Nürburgring

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOArchives_BD-300x108.jpg.

Leave a Reply