Interview Guillaume Couzy : “Nous avons avec la 208 un objectif de leadership !”

Guillaume Couzy, directeur de Peugeot commerce France, révèle la volonté de Peugeot de porter la 208 tout en haut du marché français !

Vous lancez les nouvelles 208 dans votre réseau quelques semaines après la Clio, votre concurrente de toujours. Avez-vous mis en place un plan spécial ?
Guillaume Couzy : “Nous sommes avec la Clio en concurrence frontale et il est logique que nous mesurions notre succès à l’aune de notre concurrente principale ! Mais de là à dire que nous avons un plan spécial ne serait pas vrai, d’abord parce que ce n’est pas la meilleure façon de travailler, ni le meilleur message à faire passer aux équipes. Ce qui est certain, c’est que nous avons avec la 208 un objectif de « leadership », avec l’ambition qu’elle change la donne. Nous n’avons donc pas construit notre dispositif de lancement de 208 en se préoccupant de ce que fait Renault. Mais nous savons que nous sommes visiblement très attendus et avant même de l’avoir lancée, nous voyons des niveaux de remises en face qui sont déjà assez élevés. Nous ne jouerons pas ce jeu-là.”

Est-ce que la précédente 208 – le projet A91- sera encore disponible en entrée de gamme ?
G.C. : “Non, nous ne maintiendrons pas la génération actuelle. Nous avons cependant encore des stocks, et vous verrez donc des immatriculations jusqu’à la fin de l’année. Nous avons vraiment décidé de porter tous nos efforts sur la nouvelle génération.”

Les lancements de 208 et 2008 (ci-dessus) sont presque concomitants, n’est-ce pas trop lourd pour le réseau ?
G.C. : “Il y aura quatre mois entre les deux lancements commerciaux, alors oui, c’est très court et pas forcément la situation rêvée, car il faudrait six mois idéalement. Un lancement, c’est un dispositif lourd à construire avec les équipes et de nombreuses heures de formation du réseau.  En 2020, avec 208 et 2008, nous allons renouveler notre offre avec deux produits que nous estimons prometteurs. Sur la période 2017 – 2019, nous avons gagné 1.5% de part de marché en France, ce qui est plutôt une grosse performance sur ce marché mature, et nous allons ouvrir en 2020 une nouvelle période de croissance et recommencer à gagner des parts de marché de manière significative.”

La formation d’un réseau, ça se passe comment concrètement ?
G.C. : “Nous sommes en plein dedans actuellement ! Ce sont six semaines complètes et 6000 personnes concernées. Près de 250 conseillers commerciaux, conseillers services, managers ou encore agents passent ainsi chaque jour et donc, tout ceci dure six semaines pleines et se terminera le 15 octobre. C’est énorme !”

Cette formation est dédiée à la 208 ou seulement à la version électrique (ci-dessus) pour laquelle le client doit un peu réapprendre à conduire !
G.C. : “Elle est dédiée à l’ensemble des 208, mais presque 70% du temps est octroyé à la e-208 et notamment à l’éco système électrique et la transformation que ça représente pour tout le réseau. Je suis convaincu que c’est gratifiant pour toutes ces personnes. Cette formation leurs redonne un rôle de conseil par rapport au client.”

Vos concurrents proposent désormais des SUV dynamiques avec une silhouette mâtinée d’esprit de coupé. Le réseau vous le réclame ?
G.C. : “Non, aujourd’hui il n’y a aucune expression d’un tel besoin du réseau, ni en interne. La stratégie de réduction des silhouettes mise en place donne de bons résultats. Nous sommes la seule marque en France à placer quatre véhicules dans le top dix du marché. Nous avons réussi le pari de concevoir moins de silhouettes, avec des volumes plus élevés. Cette rationalisation des gammes permet de focaliser les énergies créatives de tous (designers, ingénieurs, etc.) sur moins de véhicules, mais avec des produits au design marquant sur les principaux segments du marché.”

Il vous manque quand même un véhicule image comme naguère, ci-dessus, le coupé RCZ !?
G.C. : “Certes, le coupé RCZ a beaucoup fait parler, mais est-ce qu’il nous a apporté beaucoup de clients ? En revanche, focaliser nos énergies sur un produit tel que le 3008 sur un segment très prisé est nettement plus porteur en termes d’image.”

Le réseau est-il prêt à commercialiser la future 508 Peugeot Sport Engineered, voire une gamme dédiée aux véhicules sportifs ET vertueux ?
G.C. : “Il y a une certaine tradition du réseau à vendre des sportives GTI, avec de bons scores ! Est-ce qu’il y a une gamme PSE en préparation ? C’est plutôt à Jean-Philippe Imparato (directeur de la marque Peugeot) de répondre, mais au vu de ses dires, la réponse semble positive ! Il a clairement expliqué que nous démarrons avec la 508 et que nous travaillons sur d’autres solutions. L’idée reste de proposer des véhicules un peu exceptionnels en performances et plaisir de conduire, tout en restant vertueux.”

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *