2020 : la SM a 50 ans – Quand Jean Giret évoquait son œuvre

Pour les 30 ans de la SM, en 2000, j’avais eu l’immense bonheur d’évoquer la SM avec son sculpteur, Jean Giret (ci-dessous). Bras droit de Robert Opron, il se souvenait alors de ce travail qui l’a marqué à tout jamais.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOArchives_BD-300x108.jpg.

Il y a (presque) 50 ans, Citroën évoquait son nouveau coupé SM avec ces mots : « on peut dire que le modèle SM marque, à la fois par rapport à la DS, et par rapport aux autres modèles de voitures de grand tourisme, une différence à peu près semblable à celle qui existe en aéronautique entre la Caravelle et le Concorde. » Le constructeur ne s’est malheureusement pas trompé, la SM et le Concorde, deux bastions de l’intelligence française, ne connurent pas la gloire à laquelle ils pouvaient légitimement aspirer. 12 920 exemplaires seulement de SM furent produits de 1970 à 1975.

Mais qu’importe, cette Citroën emblématique demeure un jalon fort de l’histoire de la marque. Une SM qui est tombée dans l’escarcelle de la jeune marque DS. Pour son cinquantenaire, Citroën et DS ont pourtant affirmer haut et fort qu’il n’y aura pas de concept-car anniversaire, seulement des manifestations avec les clubs (celle du SM Club de France par exemple qui va organiser à Chantilly un rassemblement de quatre jours en mai prochain : https://www.smclubdefrance.org/calendrier-2019.html)

Rembobinons le film. Dès le début des années 1960, le projet d’une DS sportive débarque dans les bureaux d’études de la rue du Théâtre à Paris. Robert Opron, patron du style de 1964 à 1975, se rappelle alors « que c’était au départ un projet qui prévoyait la naissance d’une voiture très musclée, très sportive. Le programme de recherche s’est vite élaboré et s’est modifié par la suite. Nous avions eu carte blanche, comme savait la donner Pierre Bercot, le patron de l’époque. »

C’est principalement la prise de participation majoritaire de Maserati en mars 1968 qui fit évoluer le projet vers le thème du grand tourisme plutôt que vers celui de la Porsche à la française. Outre son moteur V6 italien, c’est bien sûr son style qui reste gravé dans toutes les mémoires.

En 2000, j’ai rencontré Jean Giret (1928-2003) qui fut le bras armé des idées de Robert Opron et qui parvenait à leur donner un volume extraordinairement travaillé.« La SM reste effectivement très présente dans mon esprit » me confiait-il cette année-là. « Et je dirais presque… physiquement, car j’en ai épousé chaque centimètre carré ! Il existe encore en moi cette sorte d’empreinte, de marque physique !”

Si le projet reste encore intact dans ma mémoire, c’est également parce qu’il est lié à des événements importants comme mai 1968 en France. Je me souviens très bien qu’on est venu me chercher pour aller voter au Palais des Sport de la porte de Versailles à Paris alors que je terminais juste la maquette, j’en étais au pare-chocs arrière ! »

« Je levais l’esthétique et je fabriquais la maquette sous les injonctions de Robert Opron, avec lequel j’étais en osmose. Il n’y a pratiquement pas eu de dessins de la SM définitive avant son maquettage. Cette philosophie d’entreprise a disparu (en 2000 NDA) et on a du mal à la comprendre aujourd’hui. A cette époque nous étions comme des architectes qui travaillaient sur le tas. Nous ne cherchions pas à faire du style, vous visualisez la nuance ?  Lorsque j’ai le bonheur de croiser une SM sur la route, je revois pour l’essentiel cet équilibre général parfait, avec ce long capot. La SM était la première à oser des formes à la fois sinueuses et tendues d’une grande harmonie. »

Il me revient alors ces mots transcrits lors de l’interview de Jean Giret, voici 20 ans : « je me dis aujourd’hui que c’est plutôt bien qu’il n’y ait jamais eu d’évolution ultérieure du projet car nous l’aurions sans doute appauvri. Un développement n’est possible que dans la mesure où l’on s’est lourdement trompés, ce qui n’était pas le cas avec la SM ». Tout est dit .

LIRE AUSSI :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOArchives_BD-300x108.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *