L’incroyable mutation de l’usine Porsche de Zuffenhausen

Porsche va connaitre en 2019 deux bouleversements d’envergure : le lancement de sa première berline sportive 100% électrique -la Taycan- et l’inauguration de l’incroyable extension de son site industriel historique de Zuffenhausen (ci-dessus, la production des 911 par le site Gommeblog) qui produira cette nouveauté…

Petit retour 80 ans en arrière ! En 1938, le bureau d’études de Porsche quitte le lieu emblématique de la Kronenstrasse en plein cœur de Stuttgart pour rejoindre une adresse excentrée, à Zuffenhausen.
C’est là que l’usine dénommée « usine n°1 » (ci-dessous) est achevée…

Voilà donc 80 ans que ce site de Zuffenhausen produit les voitures sportives les plus connues au monde.
Pour le lancement de sa Taycan, voiture 100% électrique, Porsche aurait pu choisir un site moderne, en phase avec l’objet révolutionnaire qui sera produit à partir de la fon 2019. Il était pourtant évident que cette production devait prendre racine au cœur du site historique.
Mais il n’est pas simple d’agrandir un espace coincé entre des quartiers résidentiels, des terrains appartenant à des entreprises sur place depuis des décennies, des voies ferrées et même des routes.


Le site de Zuffenhausen dans les années 1950…

C’est un peu comme si Citroën avait conservé son usine de Javel aujourd’hui au cœur de Paris pour y produire ses futurs modèles de pointe ! Impensable !
Et pourtant c’est bien cette prouesse que vient de réaliser Porsche. Et ce, en moins de quatre ans.
Pour la production en 2019 de sa Taycan 100% électrique, Porsche a relevé le défi.

Un défi coûteux puisque le constructeur allemand a investi ici 700 millions d’euros (le coût de développement de près de deux véhicules inédits…) qui ont été globalement dédiés à la construction d’un nouvel atelier de tôlerie, d’un atelier de peinture, d’une passerelle de convoyage sans doute la plus longue au monde et d’un atelier de montage.


Ci-dessus, en bleu tout à gauche à la pointe du site de Zuffenhausen, l’atelier de peinture de la future Taycan.
Il est relié au site d’assemblage (en haut en bleu tout à droite) par une passerelle que l’on devine : c’est le “tuyau” qui longe le site de la gauche vers la droite, entre les nouveaux halls présentés en bleu sur cette carte.

Quand PSA réduit la superficie de son usine de Sochaux pour les années 2020 tout en augmentant la productivité et le nombre de silhouettes produites, Porsche étend au contraire son usine, bien obligé vu le peu de place disponible.
C’est un casse-tête auquel ont dû répondre les architectes.
Ainsi, si l’atelier de tôlerie est proche de l’atelier de peinture (les deux bâtiments de gauche sur la carte au-dessus), l’immense bâtiment de montage de la Taycan est éloigné, pratiquement à l’opposé du site (bâtiment bleu en haut à droite de la carte).


Le bâtiment de montage et de logistique de la Taycan deviendra le plus grand du site de Zuffenhausen : 38 m de hauteur, 4 niveaux, 25 m de profondeur et 62 000 m2 de surface de plancher !

Les architectes ont donc conçu une passerelle d’acheminement des pièces de la chaîne de traction électrique et des caisses nues de la Taycan, une passerelle longue de plusieurs centaines de mètres et située à 20 mètres de hauteur. Ce convoyeur titanesque enjambe également un axe routier à quatre voies, passe à côté de l’usine emblématique « numéro 1 » pour enfin distribuer ses caisses à l’atelier de montage lui aussi flambant neuf !


L’incroyable passerelle qui servira de convoyeur des éléments techniques et des caisses peintes de la Taycan traverse une partie du site de Zuffenhausen. On devine à gauche le bâtiment de briques rouges de la première usine et, en dessous, la route à quatre voies qu’elle surplombe !

« C’est à Zuffenhausen que bat le cœur de Porsche » explique Reiner Luth le responsable de la planification du projet d’extension du site.
C’est donc là que se devait de naître la Taycan, avec les problèmes que cela a entraîné.
Les travaux n’ont débuté qu’en 2015, lorsque la décision de produire la Porsche 100% électrique ici a été prise.


Pendant les énormes travaux, la production des différents modèles Porsche assurée par Zuffenhausen (ici la 718) n’a pas été perturbée…

Zuffenhausen ne se contentera pas de produire, de peindre, d’assembler et de monter la Taycan, elle a également dédié un bâtiment à l’élaboration des modules électriques de sa nouvelle berline.

Bref, l’année 2019 marquera une double révolution dans l’histoire du constructeur allemand : la venue sur le marché des sportives 100% électriques et la plus importante évolution du site historique de Zuffenhausen ! 10 600 salariés travailleront ici, sur près de 615 000 m2…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *