Renault Mégane eVision : baby Morphoz est arrivé !

Sous le nom de code Z37, le nouveau concept-car Renault Mégane eVision préfigure la berline compacte 100% électrique qui arrivera très vite, dès 2021, sur le marché. Un premier pétale de la famille de la seconde génération des véhicules 100 % électriques Renault. Découvrons ensemble son design…

Renault est très clair et ne parle pas de concept-car, mais de show-car. La différence de vocabulaire est importante car il s’agit ici de la version quasi définitive de la berline qui viendra compléter l’offre Mégane en 2021 avec cette silhouette inédite, 100 % électrique, basée sur la nouvelle plateforme CMF-EV

Celle-ci a été conçue par l’Alliance et vient d’être inaugurée par le nouveau Nissan Ariya, un SUV dynamique qui sera commercialisé lui aussi en 2021 (ci-dessous). Au japonais l’honneur de lancer la plateforme avec une silhouette de SUV, à Renault celui de le faire avec une silhouette de berline.

Longue de 4,21 m contre 4,36 m à la berline Mégane actuelle, la Mégane eVision tire donc profit de la plateforme 100 % électrique pour positionner les quatre roues aux quatre coins et surtout, pour proposer une habitabilité exceptionnelle, digne d’une berline du segment supérieur.

Pas de révolution pour autant, puisque toutes les plateformes conçues pour le 100 % électrique (à l’image de la MEB de VW) offrent les mêmes prestations. Et offrent surtout la facilité d’habiller cette structure simple par différentes silhouettes.

On a vu dans un précédent post (http://lignesauto.fr/?p=19898) que Volkswagen a réussi le tour de force de concevoir une berline compacte monocorps (l’ID.3) sur le même soubassement que l’ID.4, un long SUV. Seule la baie de pare-brise a nécessité un changement. Pour Renault et Nissan, c’est sans doute la même opération qu’aura permis de réaliser la CMF-EV.

Pourtant, c’est bien une berline qui apparaîtra en 2021 et non le SUV qu’on pouvait imaginer suite à la présentation en mars dernier du concept-car Morphoz. Ce dernier a défriché un nouveau langage esthétique que le show-car Mégane eVision transforme pour un véhicule de série.

Les liens sont étroits entre le concept-car Morphoz et le show-car Mégane eVsision. Avec ces deux véhicules, voire trois puisque le Morphoz s’allonge de 4,40 m à 4,80 m, Renault propose sur cette plateforme pas moins de trois offres, de 4,21 m à 4,80 m. Pas mal !

Pour l’heure, il faut retenir que la Mégane eVision sera commercialisée en 2021 aux côtés de la gamme Mégane thermique et hybride rechargeable, ce qui permettra à Renault d’offrir toutes les chaînes de traction pour ses compactes : essence, diesel, hybride rechargeable et 100% électrique. Autre confirmation, Renault, comme Volkswagen et contrairement à PSA, initie une gamme spécifique et dédiée aux véhicules 100% électriques.

Enfin, côté design, cette offre de véhicules 100% électriques adopte un langage formel que Renault définit comme une “fusion entre la sensualité, la technicité et l’aérodynamisme. La nouvelle famille de véhicules électriques Renault bénéficiera de ce style novateur.

Avec ses grandes roues, sa hauteur de caisse marquée et l’impression de robustesse qui s’en dégage, il hérite, par exemple, de certains attributs visuels des SUV. Sa compacité, ses porte-à-faux très courts et son grand empattement le rapprochent davantage d’une berline urbaine. Son design évoque également le monde des coupés avec un spoiler intégré en haut du pavillon et la présence d’un diffuseur en aluminium sous le bouclier.” Détaillons ses principaux thèmes ci-dessous en huit points :

1 : pavillon flottant, couleur ‘Gold’, en dégradé depuis le montant de pare-brise.
2 : le capot bombé et très sculpté, avec deux empreintes de part et d’autre, est animé par deux entrées d’air.
3 : proue verticale avec de fines optiques à technologie LED matricielle. Au centre, le logo s’allume pour souligner la motorisation électrique du véhicule. Cette signature lumineuse se retrouvera sur le modèle de série.
4: signature lumineuse modifiée, abandonnant le “C” pour ce zigzag.
5 : grandes roues avec jantes de 20” avec pneumatiques moins larges mais enjoliveurs aérodynamiques de 21” recouvrant une partie du pneumatique.
6 : trappe latérale de recharge lumineuse, inspirée de celle de Morphoz
7 : l’enjoliveur des vitres latérales s’éclaire et diffuse un éclairage indirect partant du rétroviseur pour s’éclipser à l’arrière. Cette animation participe à la signature graphique de la voiture.
8 : le profil du show-car est à trois glaces latérales contrairement à celui de la berline Mégane thermique.

Ci-dessous, le traitement des feux repend le thème des optiques de la proue. On devine un travail très pointu sur la finesse et la précision de ces feux, traités comme des bijoux dans un écrin, à l’image de ce que réalise aujourd’hui DS.

Avec la prochaine réorganisation au cœur du design Renault, menée par Laurens van den Acker (ci-dessous) à la demande de Luca de Meo, et notamment avec l’arrivée de Gilles Vidal, ce nouveau style sera-t-il pérenne ? Réponse début 2021 lors de l’annonce officielle de cette réorganisation…

Morphoz annonçait le prochain langage formel de Renault.

MEGANE eVISION : moteur électrique 160 kW (217 ch). Batterie 60 kWh/400 Volts. Roues avant motrices. Poids : 1650 kg. Recharge : AC jusqu’à 22 kW, DC jusqu’à 130 kW.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *