Design – VW ID.4 face à VW ID.3 : de la suite dans les idées !

Vous pensez que les Volkswagen ID.3 et ID.4 sont très différentes ? Oui, pour leur style et leur concept (berline monocorps face à un break SUV plus grand), mais pas du tout pour leurs dessous strictement identiques, à un détail près. LIGNES/auto vous explique…

Volkswagen vient de dévoiler son premier SUV 100% électrique, basé sur la plateforme MEB, identique à celle de sa petite sœur ID.3. La facilité avec laquelle ce soubassement se prête à accueillir des silhouettes différentes est bluffante. Explication, côté design.

Ci-dessous, on perçoit nettement les deux philosophies de style des deux sœurs. Le thème de la berline monocorps pour l’ID.3 rompt avec celui du SUV pour l’ID.4.

1- l’avancée du pied de pare-brise impose la présence d’une troisième vitre en amont de la portière qui n’existe pas sur l’ID.4 car son pied de pare-brise est reculé.
2- Si l’ID.3 est quasiment monovolume, l’ID.4 adopte un capot marqué, presque horizontal.
3- la face avant de l’ID.3 est en pente douce jusqu’à la plaque d’immatriculation alors que celle de l’ID.4 est abrupte, à l’aplomb du capot moteur.
On imagine difficilement que sous ces deux thèmes de style, la structure interne est strictement identique sur les deux modèles. Voyons cela…

Ci-dessus, on remarque que les deux Volkswagen, pourtant destinées à deux clientèles très différentes, disposent du même empattement (2,77 m) et donc, de la même habitabilité. Structurellement, les zones techniques les plus coûteuses sur une plateforme sont identiques :
1- la distance entre l’axe de roue avant et la planche de bord est identique sur les deux véhicules. C’est ici que se situe une zone technique complexe (planche de bord, climatisation, auvent technique, etc.)
2- La différence est uniquement en terme de style, avec l’avancée du pied de parebrise sur l’ID.3. Sous ces peaux différentes, la structure est (presque) identique comme on va le voir.

Ci-dessous, la plateforme MEB de l’ID.3. Notez l’effet de loupe…

… qui dévoile la seule différence avec la plateforme de l’ID.4 ci-dessous…

Pour mieux comprendre, voici les deux plateformes comparées. Même empattement (en 1), même base structurelle et dimensionnelle (en 3) et une seule modification (en 2).

Elle concerne le pourtour de l’auvent (en 2) qui accueille un capot moteur plus haut sur l’ID.4 et un pied de pare-brise avancé. Ce dernier va participer à la résistance aux chocs qui sont déviés sur la partie basse sur l’ID.3. Pour le reste, tout est strictement identique sur les deux voitures au concept pourtant très différent.

Dès lors, entre l’ID.3 et l’ID.4, ce n’est plus qu’une question de style ! Cette fameuse plateforme MEB et la chaîne de traction électrique (pour l’heure, un seul moteur EV est implanté à l’arrière sur les deux véhicules) autorisent des libertés incroyables aux designers, tout en maintenant des coûts de développement extrêmement réduits au niveau de la plateforme.

Les deux premières Volkswagen 100% électriques devraient logiquement être rejointes en 2022 par l’ID.Buzz qui profitera de son concept totalement monovolume pour proposer à bord un espace habitable de dimensions encore jamais vues, le tout avec de faibles modifications de l’architecture de la MEB (ci-dessous les différentes VW attendues sur cette plateforme).

Industriellement, évidemment, les VW ID.3 et ID.4 passent sur les mêmes lignes de montage dans l’usine de Zwickau (ci-dessous). Mais cette ID.4 – qui s’attaque au marché le plus porteur au monde (SUV compact) – sera également produite à Chattanooga aux États-Unis, à Anting et Foshan en Chine et parallèlement à Zwickau, à Emden, en Allemagne.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *