Sylvain Henry décrypte la Citroën C3 phase-2

Vous êtes nombreux à penser qu’une remise à niveau d’un modèle, la fameuse “mi-vie” ou “phase-2”, est une opération facile et rapide. Il n’en est rien, bien au contraire. Sylvain Henry, grand design par la taille et le talent, ex-Peugeot et désormais Citroën depuis trois ans, décrypte pour vous le restylage de la Citroën C3.

La Citroën C3 née en fin d’année 2016 (ci-dessous, esquisse de la première C3 de Cyril Pietton) marque le point de départ de la nouvelle identité Citroën et de la fondation d’une gamme cohérente sur ce plan. C3 Aircross, C5 Aircross, C4 Cactus et Berlingo respectent les fondamentaux de cette identité née sous la règne d’Alexandre Malval. Ce dernier, aujourd’hui chez Mercedes, a laissé sa place à Pierre Leclercq.

Mais un style n’est jamais figé, et les lignes directrices d’une identité évoluent bien avant que le constructeur ait pu renouveler sa gamme entière. Ainsi, le concept-car CXperience de 2016 a lancé les bases d’une évolution sensible de cette identité, avec notamment les ailes du double chevron s’évasant à leurs extrémités. Un concept que l’on retrouve à l’arrière avec le dessin des feux. La prochaine C4 a concrétisé ces nouveaux thèmes de style. Il fallait donc remettre à jour la petite C3.

CXpérience et, à droite, la nouvelle C3 et la C4 2021.

Si les feux arrière n’ont pas été modifiés pour des raisons évidentes de coût, la proue a bien évolué. Sylvain Henry explique que l’équipe qui a œuvré à ce restylage n’est pas celle qui a dessiné la première génération. La base de travail, ce sont évidemment des fichiers numériques qui permettent de dessiner le nouveau bouclier dans le respect de la structure. Par exemple, les points de fixations doivent être identiques aux précédents.

Ce travail en numérique s’effectue au millimètre près, mais le rôle du designer n’est pas seulement de redessiner la pièce. Il doit rester dans une enveloppe budgétaire prédéfinie. Sur le bouclier de la C3 phase-2, la partie basse qui intègre les phares additionnels a ainsi été conservée.

1- Le capot moteur ne change pas.
2- Deux nouvelles pièces sont crées pour entourer les feux de jour auparavant bordés par l’aile du chevron.
3- Un “lame” est créée, rejoignant le thème de style de la nouvelle C4.
4- Les optiques sont magnifiées et plus technologiques qu’auparavant. Elles sont dans un écrin aux formes plus travaillées.
5- La partie basse du bouclier est identique à celle de la phase-1.
6- Les contours de la calandre sont plus géométriques.
7- La barrette inférieure du chevron est réalisée en une seule pièce.
8- Le “V” inférieur du chevron est légèrement redescendu afin d’équilibrer parfaitement la descente de la barre inférieure dans le bouclier.

Un travail d’orfèvre a été réalisé sur les optiques principales, ci-dessus. En premier lieu, elles sont à LED et la forme de la vitre est plus travaillée, se rapprochant ainsi de celle de la nouvelle C4 (ci-dessous).

Bien sûr, les ailes du double chevron ont été retravaillées pour respecter la nouvelle identité Citroën. La barre inférieure plonge ainsi dans le bouclier, jusqu’aux optiques principales. Ce qui paraît simple sur le papier, devient plus compliqué dans la réalité car cette nouvelle disposition des ailes du chevron impose la création de nouvelles pièces. Pas question pour autant de les multiplier ! Il a quand même fallu créer deux pièces qui délimitent les petits feux de jour, auparavant cerclés par la barre inférieure du chevron, celle qui aujourd’hui plonge dans le bouclier. Autre contrainte, le “V” inférieur du logo est légèrement redescendu pour permettre l’équilibre parfait. La calandre adopte une forme plus travaillée.

Au final, la C3 phase-2 adopte la nouvelle identité Citroën en ne modifiant que le bouclier, mais n’oublie pas quelques détails, comme la nouvelle délimitation entre la teinte du pavillon et la couleur caisse et simplifie les Airbump latéraux (ci-dessus).

La C3 phase-2 dispose désormais d’une nouvelle signature lumineuse

La phase-2 permet surtout de remettre à jour la palette de couleur mais également de nouveaux thèmes “matières et couleurs” intérieurs. Les nouveaux sièges Advanced Comfort (qui ne sont pas ceux de la C4 Cactus mais sont spécifiques à la C3) adoptent de nouvelles couleurs de sellerie.

L’habillage de planche de bord (ci-dessus) dispose de nouvelles finitions dont l’une d’elles reprend le thème d’un matériau que l’on trouvait à bord de CXperience (ci-dessous). La boucle est bouclée !

A LIRE AUSSI : l’interview datant de 2018 des responsables du style extérieur et du style intérieur de Citroën, sous la responsabilité de Pierre Leclercq : Cyril Pietton et Jean-Arthur Madelaine-Advenier chez nos confrères LE NOUVEL AUTOMOBILISTE :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *