Hommage à la Renault Avantime, par Christopher Giroux

La Renault Avantime vous a plu ? Voici sa réinterprétation vue par un jeune designer français travaillant pour une marque… chinoise !

LIGNES/auto, c’est aussi une page Facebook : https://www.facebook.com/lignesauto/?modal=admin_todo_tour

C’est un jeune – et déjà expérimenté – designer français, œuvrant à Munich pour une marque… chinoise qui nous parle d’une Renault qu’il a adorée et qu’il vénère toujours. France-Allemagne-Chine-France : la boucle est bouclée ! Christopher Giroux a enfanté pendant ses congés une Renault Avantime Tribute. Il nous explique sa démarche. Vous découvrirez en fin de ‘post’ son parcours loin d’être classique…

Dessin de Thierry Métroz pour le projet Avantime

Christopher Giroux : “Ce projet d’hommage à l’Avantime est un travail personnel réalisé cet été, pendant une dizaine de jours. J’ai toujours trouvé la fin des années 1990 et le début des années 2000 incroyablement riches, avec des produits particulièrement audacieux et innovants… L’Avantime en est un bon exemple.”

“Depuis sa commercialisation, j’ai toujours aimé son côté décalé. Le temps semble lui donner raison car l’Avantime bénéficie aujourd’hui d’une belle cote d’amour, notamment chez les designers.” Christopher rend ainsi hommage à la petite équipe qui a travaillé autour de Thierry Métroz, alors chez Renault et auteur du dessin de cette Renault extra-ordinaire, au sens noble du terme. “Son concept me parait aujourd’hui cohérent à l’aube de l’ère des véhicules électriques et plus ou moins autonome : beaucoup d’espace intérieur, un profil atypique avec un pare brise très en avant (ce à quoi l’intégration d’écrans toujours plus grands dans les tableaux de bord actuels nous conduit) tout en gardant un certain côté sportif…”

“Le but de mon travail est clairement de proposer une interprétation actuelle du concept “coupé-space” qui correspond aux contraintes auxquelles je suis confronté chaque jour sur des véhicules électriques. Je n’ai pas conservé sur mon étude certains traits de caractère de l’Avantime trop marqués, comme la poupe avec son décroché. Toutefois, en réinterprétant certains thèmes de l’Avantime, je propose une vision de ce que pourrait être un “coupé-space” Renault de la décennie 2020.”

“Jai souhaité sur la face avant travailler sur l’identité Renault en imaginant ce que pourrait donner une nouvelle définition du “masque Renault”. On ne retrouve pas la calandre béante puisqu’elle serait inutile, mais les codes actuels très retravaillés : le logo est toujours connecté avec le “regard” du véhicule qui ne sont plus les optiques mais les LiDARS, les capteurs nécessaires à la conduite autonome.”

“Ces nouveaux équipements deviennent les véritables yeux du véhicule. Le logo est figuré par une simple empreinte dans le capot alors que la calandre, plus fine, traverse horizontalement la face avant. En dessous du regard, on trouve un petit rappel graphique de la face avant de l’ancien Avantime, avec ces grilles d’aération si typiques.”

“J’ai également travaillé sur la “dématérialisation”  des optiques, sujet que Renault a en partie traité avec les concepts EZ Go, Ultimo et même Symbioz. Plutôt que de les associer à la calandre, elles sont ici disposées à la jonction entre le pare-brise et le capot pour attirer le regard sur le point essentiel de la voiture : son habitacle, et non son moteur. Une cabine spacieuse qui s’étend jusqu’à un point très en amont du véhicule.”

“Ce thème se retrouve à l’arrière, ou les feux sont placés dans des blocs transparents, à l’extrémité de l’auto et non pas intégrés dans le hayon ou à la carrosserie. Je n’ai pas conservé le hayon au décroché caractéristique de l’Avantime pour des raisons pragmatiques, notamment pour maximiser l’espace à bord. Ici, la “coupe franche” est plus marquée par les blocs des feux arrière qui offrent -en vue de profil- une coupe nette à la carrosserie. Enfin, j’ai réinterprété le thème graphique caractéristique de l’Avantime avec le C-pillar en forme de “S”, mais ici, décalé des fenêtres latérales qu intègrent une entrée d’air.” 

CHRISTOPHER GIROUX
SA PAGE BEHANCE : https://www.behance.net/christophergiroux?tracking_source=search-all%7CChristopher%20Giroux
SON PARCOURS : à lire ci-dessous

“Je suis designer depuis 2015, date à laquelle jai terminé mon master au Strate College. J’ai donc suivi le parcours classique, avec une filière ‘arts appliqués’ dès le lycée, puis un BTS ‘Design Produit’ avant de rejoindre Strate. Lors de mon parcours à Strate, j’ai effectué plusieurs stages dont un premier chez Heuliez. Mais on sait ce qu’il est advenu de l’entreprise…”

Changan CS35

“Après un passage à Detroit, au CCS, et à la suite de mon stage de 5e année chez Changan (constructeur chinois implanté également en Amérique du Sud, Russie et Afrique du nord), à Turin, jai accepté une offre de contrat pour rejoindre leur studio. Pendant un peu plus de 12 mois, j’ai participé au développement d’un petit SUV, le Changan CS35 (ci-dessus), avec des propositions de style, le développement numérique, et un peu de travail sur la clay.”

Projet pour Changan

“En janvier 2017, j’ai été contacté par Byton (à l’époque “Future Mobility Corpration”)  pour rejoindre Benoit Jacob (*) dans le studio en construction à Munich. Ici, j’ai participé au développement du concept-car M-Byte, de la version de production de M-Byte et surtout, du concept-car K-Byte, une berline pour laquelle ma proposition a été retenue. Nous l’avons développée en quelques semaines, entre fin 2017 et le début 2018.”

“J’ai travaillé avec deux de mes collègues, Clément Hoffner (qui a dessiné les jantes, les rétro-caméras et les capteurs sur le toit) et Pierre Barut, en charge de la partie graphique (animations dans la calandre, logos). Après avoir été responsable du design exter du concept-car, j’ai continué de travailler sur le programme K-Byte pour la version production jusqu’à la fin de cet été, au gré des hauts et des bas de l’entreprise…”

“La recherche permanente de nouveaux investisseurs pour survire est une problématique que toutes les ‘start-up’ connaissent bien !”

“Quant au fonctionnement chez Byton, il est assez similaire à ce que j’ai connu dans mon ancienne entreprise, si ce n’est les ressources ! Sans compter des délais extrêmement courts avec forcément peu de personnel et des plannings très serrés. Sur le long terme, c’est assez éprouvant, mais je vis une réelle formation en accéléré ! J’ai énormément appris en seulement deux ans et demi !”

(*) Benoit Jacob, designer français à qui l’on doit le design de la Renault Laguna 2, puis des BMW M1 Hommage et surtout de la BMW i8, a quitté BMW pour rejoindre “Future Mobility Corpration”. Il travaille à Munich, en collaboration directe avec le studio implanté en Chine, à Shanghai, ainsi qu’avec le studio dédié aux UX/UI implanté en Californie.

1 thought on “Hommage à la Renault Avantime, par Christopher Giroux

  1. Couple of comments:
    Behind the Avantime design stands one of Renault Design’s most significant concept car named Vel Satis. This coupé was designed to be shown at Renault’s centenary celebration. It stemmed from a drawing from Florian Thiercellin who also penned another concept car, Initiale. In fact, when we began the Avantime project there was only one design presented, the one that went into production, there was no time to even do a second proposal. That is the reason why we took the design decision to be inspired by the Vel Satis concept car.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *