Dan Abramson, directeur design, nous parle de “RCD”

Si vous pensiez que les constructeurs réalisaient, seuls, dans leurs imposants centres de recherches, tous leurs produits (véhicules de série et concept-cars), vous vous trompez ! Ils font appel à de nombreux sous-traitants, prototypistes ou autres, qui n’hésitent pas à leur tour à faire appel à des métiers spécialisés pour garantir à la fois la qualité des études et le respect des délais. RCD, avec ses 209 salariés et ses sept sites mondiaux, fait partie de ceux-ci. Dan Abramson est aux commandes du design dans le site implanté à Guyancourt, tout près de… Renault et PSA.

LIGNES/auto : RCD, c’est quoi exactement ?
Dan Abramson : “RCD a été créé par deux associés en 1999. L’un venait de chez Bertrandt sur des projets ingénierie caisse et habitacle, l’autre Jean-Jacques Thamie de l’ingénierie-plateforme chez Renault, notamment sur les concept-cars. Quand je suis arrivé en 2011, il n’y avait pas de département design, ni de département imagerie 3D. RCD a alors investi dans ces postes clés et a permis à mon équipe de designers d’être en partie prêtée aux bureaux de design des constructeurs. A ce moment-là, avec Bruno Montbertin, nous avons créé RCD Smalldots pour travailler sur tous les visuels en design imagerie-animations et images HD. L’équipe compte aujourd’hui environ 50 personnes.”

Vous prêtez des designers aux constructeurs ?
D.A. : “Quand j’étais chez Estech, j’ai été nommé directeur du design et nous avons créé un bureau de design avec une équipe très professionnelle d’une petite dizaine de designers. C’est à ce moment-là que nous avons commencé à immerger certains d’entre eux, au cœur même des bureaux de design, notamment chez PSA. Mais l’aventure Estech s’est brutalement arrêtée. En fait, Laurent Duchêne, Éric Perna et moi-même avons été obligés de partir. Laurent et Éric tous les deux été pris par Style et Design, moi j’ai fini dans… la nature ! Laurent était notre meilleur commercial et Éric l’un de nos meilleurs fraiseurs. Mais Style et Design n’a pas pu reprendre l’équipe entière. Chez Estech, il y a eu une période de chômage technique…”

Dan Abramson et un dessin du projet Citroën Activa.

Et vous, où partez-vous à ce moment-là ?
D.A. : “J’ai été contacté par RCD qui voulait également implanter un bureau de design, mais à l’époque je n’avais plus d’équipe ! Je suis reparti de zéro et j’ai constitué petit à petit une équipe solide, et j’ai renouvelé l’idée de « prêter » certains de nos designers aux constructeurs. J’en ai alors placé chez PSA – ils y sont toujours du reste -. En Fait, depuis Duarte DCI et Estech, nous avons toujours constitué parmi les meilleures équipes de designers. “

Comment avez-vous constitué vos équipes ?
D.A. : “J’ai pris les meilleurs des écoles, notamment chez Créapole où j’étais prof. Je reconnais le bon designer uniquement en regardent ses mains et ses gestes ! Jean-Pierre Ploué a été content de nos équipes et nous a supportés, comme Gilles Vidal. Il faut rappeler que Gilles a été embauché chez Citroën par Arthur Blakeslee et qu’il était dans mon équipe à Vélizy !” École Créapole : https://www.creapole.fr

Pourquoi les constructeurs font-ils appel à ce type de sous-traitance?
D.A. : “Les constructeurs, notamment PSA, Renault et Toyota, ont énormément de travaux de développement menés en parallèle. Ils sous-traitent alors certains sujets qui peuvent concerner l’étude d’une plateforme jusqu’à un projet complet. Ils sont également demandeurs d’aide dans l’univers du design. Je me souviens que l’un des premiers travaux lorsqu’on était chez Duarte DCI, était la définition de toute la cellule arrière de l’intérieur du break C5 et puis le suivi du projet du Picasso pour l’Amérique du Sud. “

Donc vos designers travaillent pour – et chez – le constructeur ?
D.A. : “Oui, ce sont nos designers qui rejoignent les bureaux d’études de PSA. Aujourd’hui j’ai un de mes anciens designers qui est bien placé chez Peugeot et fait partie des équipes qui traitent tous les intérieurs : c’est Guillaume Daniel. Un autre, Guillaume Lemaître, collabore avec l’équipe des concept-cars pour Peugeot. Et récemment, un autre de mes anciens designers, Kevin Goncalves a réalisé le design extérieur de la nouvelle Peugeot 208 (ci-dessus). Je suis fier de tous ces designers, même si je ne peux pas tous les citer ! En ce moment, j’ai une vingtaine de personnes de mon équipe de designers qui bosse chez PSA, et peut-être 4 ou 5 dans les départements où ils travaillent sur les concepts 3D Digital “modelling” et “Speedmodeling“, concepts déposés par notre société.”

Vous me parliez aussi de travaux menés avec Renault sur l’Espace actuelle…
D.A. : “Pour l’Espace, nous avons fait le plan de forme (ou Class A) et livré toutes ces données pour valider le “bon pour outillage”. En fait, on reçoit une maquette 100 % numérique et une base fraisée qui a un certain niveau de maturité, on va dire à un peu plus de 90 %. Avec l’évolution des dernières bases numériques fournie par Renault, on affine petit à petit toutes les surfaces en collaboration avec les techniciens du constructeur qui viennent ici, pour livrer au final la dernière définition pour l’outillage de série. Notre équipe de l’imagerie Smalldots a également réalisé les images HD de l’intérieur et extérieur pour le département communication de Renault, images qui ont servi pour les documentations de communications et les catalogues.”

Réalisez-vous des maquettes échelle 1 pour les constructeurs ?
D.A. : “Non, c’est le rôle de sociétés comme Estival ou Protostyle avec lesquelles nous collaborons. Nous avons par exemple conçu une partie des éléments des concept-cars Citroën du centenaire (ci-dessous), dont Estival était le responsable de la réalisation finale. Dans ces cas-là, une partie de nos équipes d’ingénierie travaille en interne ou se déplace chez Estival. On ne produit donc pas de maquette physique (sauf des pièces à petite échelle) car le constructeur fait appel pour cela à des sous-traitants dont c’est la spécialité – comme Estival -, qui lui-même va faire appel à notre savoir-faire. Récemment, nous avons fait l’étude complète de l’espace “seating” d’un avion haut de gamme, pour Safran et les maquettes ont été réalisées chez Protostyle, notre partenaire sur ce projet. Il nous arrive également de réaliser des maquettes high-tech à Guyancourt pour Valeo ou le militaire.”

Le concept-car 19_19 a été Pensé et dessiné par Citroën, réalisé par la société Estival, avec quelques savoir-faire de RCD.

Vous ne faites donc pas de concept-cars pour les constructeurs ?
D.A. : “Non, nous avons chacun nos spécialités et nos savoir-faire. Pour concevoir des concept-cars, il faut dédier son entreprise à 100 % pour ce travail, avec une rigueur dans le timing impérative, car bien souvent, des soucis de dernières minutes ou le timing serré imposent de multiplier les équipes avec le risque de dépasser le budget et de perdre de l’argent.”

Découvrez plus en détails les différents métiers de RCD ici :

Le groupe RCD a réalisé un chiffre d’affaires 2018 de plus de 17 millions d’euros. Les effectifs sont de 209 personnes dont environ 80 sur le site de Guyancourt, l’un des quatre sites français auxquels s’ajoutent trois autres entités en Roumanie, aux USA et en Angleterre. En France, le site de Guyancourt est proche de Renault et de PSA et le site de Sochaux, de Peugeot. Les métiers exercés chez RCD Except sont multiples : le modelage numérique (modélisation 3D conceptuelle et modélisation surfacique de classe « A » notamment), les études de faisabilité. Le développement de concepts en avance de phase aide également les constructeurs en amont de leurs projets. Autre métiers de RCD, le design graphique, design d’interface homme machine (IHM), positionnement de marque ou encore aux études de style couleurs et matières.

RCD intervient également pour réaliser la transition parfaite de la maquette numérique du constructeur vers la fabrication de l’outillage, mais également pour la validation des jeux et finitions, le suivi auprès des fournisseurs et, au final, la validation des CAO et premières pièces de production. Ce thème qui emmène un projet jusqu’aux portes de l’usine impose des équipes capables de réaliser la convergence style/technique. Ces équipes prennent en charge l’intégration des contraintes de fabrication.

Un autre département fournit des supports de communication, notamment pour Airbus des supports de déploiement de processus, l’implémentation d’outils statistiques, sans oublier des formations transnationales. En fin de cycle de production, la nouveauté automobile est alors dévoilée en communication officielle pour laquelle RCD met à disposition des constructeurs son studio 3D. Ici, les graphistes réalisent de l’imagerie haute définition, des shooting photos pour intégration 3D ou encore réalisent des maquettes numériques d’aspect échelle 1 haute définition. Il est alors quasi-impossible de faire la différence entre ces vues 3D et la réalité !

RCD plonge également sans retenu dans l’univers des expériences virtuelles, avec la réalité augmentée, des simulateurs ou encore visites interactives en réalité virtuelle. Bref, RCD s’est spécialisé dans tous les métiers qui font le lien entre certains sous-traitant des constructeurs automobiles et les constructeurs eux-mêmes. La force d’études de RCD dépasse l’univers automobile, puisque bateaux, avions et matériels militaires font partie de la panoplie des projets menés ici, même si l’automobile représente encore 70% des travaux.
website de RCD Except : https://www.rcdexcept.com/fr/
CLIQUEZ SUR LA PHOTO CI-DESSOUS POUR UN ACCES DIRECT

La longue interview – Dan Abramson, 24 ans de design Citroën est à lire ci-dessous :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *