Interview de Pierre Leclecq, directeur du design Citroën, au salon Viva-Tech

Citroën a décidé de dévoiler au public son second concept-car du centenaire à l’occasion du salon Viva Technology “Viva Tech” (voir post précédent). Nous y avons rencontré le directeur du style, Pierre Leclercq pour évoquer cet OVNI étonnant.

 

LIGNES/auto : lorsque vous êtes arrivé chez Citroën à l’hiver dernier, vous vous attendiez à voir autant de créativité ?
Pierre Leclercq : “Oui, je m’y attendais car j’ai toujours vu les marques françaises, et surtout Citroën, capables d’amener des concept-cars assez exceptionnels. Maintenant, est ce que je m’attendais à voir ces concepts-là dans le studio, ma réponse est non et ma surprise a été super positive ! Quand vous arrivez dans un nouveau studio, parfois vous trouvez des projets auxquels vous n’adhérez pas forcément alors qu’au contraire, quand j’ai vu ces deux concepts, j’ai adoré !”

19_19 est quand même très particulier…
P.L. : “Ami One est exceptionnel de par sa vision de la mobilité urbaine de demain mais oui, quand j’ai vu 19_19 à l’état de maquette, j’ai dit wahooo : ses proportions incroyables, ses grandes roues. On a bossé dur avec Goodyear pour les développer, ils nous ont vraiment bien aidé.”

Des roues de 30 pouces, un caprice de designer ?
P.L. :”Non, pas seulement ! Ces roues font partie intégrante du concept. La capsule portée haut par ces roues nous autorise une super-aérodynamique par les flux inférieurs. On est là vraiment dans l’univers aéronautique.”

Pour l’inspiration des designers, cet univers aéronautique est un passage obligé ?
P.L. :”Si vous observez minutieusement chacun des détails, le concept est très intéressant. Dans nos créations, que ce soit pour les concepts-cars ou pour la série, on réalise une ébauche des formes avec des volumes doux, simples et on propose un contraste fort avec des détails traités avec minutie. Ceux de 19_19 sont traités comme ils le seraient sur un avion. Pour la série comme pour les concepts, il est nécessaire d’avoir des inspirations hors de l’univers automobile !

Ce concept-car 19_19 prospectif puisqu’il nous plonge en 2030 (*) aura-t-il des retombées en série ?
P.L. : “Très clairement, nous avons cette voiture dans nos studios. Ce sont les mêmes équipes qui l’ont développée et qui travaillent sur les voitures de production. Je peux donc vous dire qu’on a pas mal d’idées inspirées de ce concept sur les prochaines voitures qu’on dessine maintenant, pour les quatre à cinq prochaines années. On ne fait pas des exercices de style pour les laisser de côté, mais pour inspirer nos études de série.”

(*) Frédéric Duvernier, responsable de l’avance de phase et des concept-car chez Citroën, m’expliquait sur le stand Citroën dans ce salon Viva-Tech que “les avances de phase créées aujourd’hui concernent des véhicules de série qui arriveront en 2023, et la durée de vie de ces véhicules les amèneront jusqu’en 2030.” Donc 19_19 n’est pas de la science-fiction !

Dans une société où tout va toujours plus vite, notamment en termes de communication, les concept-cars doivent-ils être encore plus avant-gardistes ?
P.L. :”Les concept-cars le sont car ils doivent nous amener sur de nouvelles pistes conceptuelles et doivent nourrir notre gamme à moyen ou long terme. Mais d’une manière générale, le design devient de plus en plus important. Il y a 20 ou 30 ans, un client qui achetait une Citroën restait un client Citroën jusqu’à la retraite. Aujourd’hui, il y a une volatilité et nous devons convaincre, notamment par un style fort.”

Il n’y a pas que des concept-cars, il y a aussi des show-cars plus proches de la série. Y aura-t-il un show-car pour la grande berline Citroën entre le concept CXperience et la série ?
P.L. : “C’est une bonne question… Pour être franc, la réponse n’est pas encore définitive.”

Ca veut dire que la question se pose ?
P.L. :”Oui, la question se pose mais le problème est qu’il n’y a pas beaucoup de salons et que nous avons pas mal de voitures en cours. Est-ce qu’on a besoin d’un show-car pour celle-là ? Il faut regarder le planning aussi… Quand on a une voiture comme la CXperience qui a pas mal inspiré ce projet, est-ce qu’on a besoin de refaire un concept ou est-ce qu’on amène tout de suite la voiture en série ?”

CXperience a affirmé ce nouveau style tout en souplesse sans ligne de carre. Il sera pérenne plus d’une génération de voitures ?
P.L.: “Ce style est une philosophie, et surtout, il nous différencie des autres marques du groupe, on ne se marche pas sur les pieds ! Alors oui, nous allons garder cette philosophie !”

Pouvez-vous résumer 19_19 en deux mots ?
P.L.: ” C’est un nuage roulant ! C’est vraiment l’inspiration, un dessin du designer Romain Gauvin. C’est génial lorsque vous pouvez amener l’idée originale du designer jusqu’au produit fini, c’est fort.”

Retrouver ce concept-car au salon Viva-Tech et non dans un salon automobile, ça vous choque ?
P.L. : “Nous sommes ici dans un salon technologique et Citroën est la deuxième marque française en termes de dépôts de brevets. On vit une époque où la technologie, ce n’est pas juste une boîte qu’on place dans la voiture. Les technologies qui sont tout autour de nous dans ce salon vont influencer, voire référencer le futur de l’automobile, de la mobilité. Il est donc tout à fait logique que des constructeurs se retrouvent dans de tels salons.”

Ami One et 19_19, c’est le couple 2CV – DS qui se reforme !
P.L. : “Oui, c’est comme ça qu’ils ont été pensés. Je suis personnellement content de les avoir ensemble car l’un ne va pas sans l’autre dans le discours de la marque.”

Ce salon concrétise l’accord entre Airbus et la RATP pour des drones de transport de personnes en vue de 2025. Travaillez-vous sur de tels concepts ?
P.L. : “Écoutez, je ne peux pas vous répondre actuellement. Mais j’aimerais bien qu’on se reparle dans un an…”

Propos recueillis par Christophe Bonnaud au salon Viva-Tech

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *