BMW iNEXT, la grande absente du Mondial

“Notre concept-car Vision iNEXT représente une nouvelle ère du plaisir de conduire »,
a déclaré Harald Krüger, président du conseil d’administration de BMW AG.

Mais le concept-car visionnaire n’est pas présent au Mondial car le stand BMW regorge déjà de nouveautés.
Etrange quand, même de ne pas faire profiter le public français de cette vision très clivante du futur de l’automobile.

« Il souligne ainsi le rôle de premier plan joué par l’Allemagne dans l’avenir de la mobilité. Notre projet iNEXT réunit toutes nos idées pour la mobilité de l’avenir. Tous nos modèles vont bénéficier de ces avancées.”

Le concept-car BMW comme tant d’autres dévoilés ces derniers temps aborde la grande question qui est au cœur du travail quotidien de tous les groupes automobiles : comment allons-nous nous déplacer demain. La BMW iNEXT s’appuie résolument sur l’expérience acquise dès 2007 avec « projet i » qui a donné naissance à la BMW i3 en 2013.

Harald Krüger explique que “le groupe BMW peut s’enorgueillir de plus de dix ans d’expérience en matière de mobilité électrique à petite et grande échelle”. On peut même rappeler à Monsieur Krüger qu’en 1991, la citadine E1 (ci-dessous) a permis de nombreuses avancées dans la connaissance du domaine de la voiture électrique. Ne l’oublions pas !

Le rôle du design doit livrer une expression visuelle de ces domaines d’innovation et doit répond à la question de savoir à quoi ressemblera, demain, cette nouvelle expérience de conduite.
La production se fera sur le site de Dingolfing et devrait débuter en 2021.

La BMW Vision iNEXT fournit un aperçu tangible de la future version de série.
« La mobilité personnelle devrait connaître un changement important », explique Klaus Fröhlich, membre du conseil d’administration de BMW, responsable du développement.
« Les possibilités offertes par la conduite autonome et la connectivité toujours croissante permettent une toute nouvelle gamme d’expériences et de façon d’envisager un voyage. Dans cette optique, nous avons conçu la BMW Vision iNEXT entièrement électrique pour améliorer la qualité de vie, un nouvel habitacle tel un « espace favori » dans lequel nous pouvons être nous-mêmes et nous détendre.”

 

Adrian van Hooydonk, vice-président senior de BMW Group Design, résume l’approche voulue par ce concept-car :  “BMW i a été pensé pour générer des idées novatrices qui transforment la façon dont nous pensons à la mobilité de demain. La BMW Vision iNEXT marque une nouvelle étape importante dans ce processus et démontre comment des véhicules plus intelligents peuvent améliorer notre vie en la rendant plus facile.”

Le conducteur de la BMW Vision iNEXT peut choisir de conduire lui-même ou être conduit. Le mode « Boost » utilise la chaîne de traction 100% électrique et “offre une expérience de conduite dynamique et pratiquement silencieuse avec zéro émission” nous certifie BMW.  En mode de la conduite autonome, le véhicule offre au conducteur et aux passagers un espace pour la détente et les activités hors conduite. La BMW Vision iNEXT devient alors, comme toutes les voitures autonomes adoptant le niveau 4 ou 5, un lieu de détente, d’interaction et de divertissement.

Outre le volant et les affichages dans la zone du conducteur, il n’y a pas d’autre écran ou commandes visibles.
Ce n’est que lorsque le conducteur ou les passagers l’exigent que la technologie devient visible et utilisable.
Par exemple, à l’avenir, il peut être possible d’exploiter diverses fonctions simplement en touchant les surfaces en bois ou en tissu.
Les écrans ne seraient plus essentiels, car une projection intelligente pourrait transformer n’importe quelle surface en affichage interactif.
La BMW Vision iNEXT invente ainsi les “matériaux intelligents”.

La BMW Vision iNEXT immerge ses passagers dans le monde numérique et est parfaitement interconnectée avec son environnement mais aussi avec son univers ce qui permet au conducteur de fermer les fenêtres de sa maison, par exemple par commande vocale.
Les matériaux “intelligents” s’activent lorsque vous optez pour le mode de la conduite autonome : la surface en bois de la console centrale assume alors une fonction de contrôle. La main repose simplement sur la surface en bois perforée et peut activer des commandes.
Le tissu à l’arrière (ci-dessus et ci-dessous) possède également une fonctionnalité de contrôle intégrée.
Elle prend vie par simple toucher et permet de contrôler la lecture de la musique à l’aide de divers gestes, auxquels répondent les diodes électroluminescentes sous le tissu.

 

Pour finir sur une note plus stratégique et industrielle, le projet iNEXT joue un rôle central dans le développement de la plateforme capable, à l’avenir, d’accepter sur n’importe quel site de production des architectures traction avant, propulsion ou quatre roues motrices.
Ainsi, les usines seront capables de produire des modèles entièrement électriques ou équipés d’un système hybride rechargeable ou encore alimentés par un moteur thermique, rejoignant ainsi la stratégie du groupe français PSA !
D’ici à 2025, le groupe BMW proposera ainsi 25 modèles avec des systèmes d’entraînement électrifiés, dont 12 seront 100% électriques.

Retrouvez le développement de la BMW iNEXT sur notre chaîne You Tube, ici : https://www.youtube.com/watch?v=b8DaKs8rZO8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *