Marcello Gandini désapprouve la Countach LPI 800-4 produite sur la base d’Aventador

Le 22 octobre dernier, Marcello Gandini a tenu à marquer sa désapprobation dans la fabrication de 112 exemplaires de la Countach LPI 800-4 sur base d’Aventador. Cette nouvelle Lamborghini est dotée d’un moteur V12 hybride de 780 ch provenant de l’unité thermique, et 34 ch générés par le groupe électrique. Voici son communiqué officiel.

“En référence à la récente communication d’Automobili Lamborghini concernant le lancement de la Countach LPI 800-4, la soi-disant nouvelle Countach, Marcello Gandini prend ses distances par rapport au projet et déclare qu’il n’a en aucun cas été mis au courant de ce projet par Automobili Lamborghini elle-même. Le public, en voyant et en lisant ce qui a été communiqué par Automobili Lamborghini et par conséquent par les médias au cours des dernières semaines, pourrait être amené à croire que Marcello Gandini a fait partie, a été impliqué ou que le projet aurait eu sa bénédiction.”

“Il convient donc de clarifier les faits et de réitérer qu’il n’a pas participé au projet et qu’il n’en a pas eu connaissance de quelque manière que ce soit. Au printemps 2021, le service de presse de Lamborghini a demandé une interview vidéo de Marcello Gandini, avec pour sujet convenu une discussion avec Mitja Borkert à l’occasion du 50ème anniversaire de la Countach.”

“Au cours de l’interview, réalisée le 15 juin 2021, Borkert présente à Marcello Gandini un modèle réduit défini comme son “hommage personnel au Maestro Gandini”, réalisé pour lui-même et comme base d’un modèle de célébration à l’occasion du 50e anniversaire de la Countach. Ni avant, ni pendant l’interview, il n’a été précisé que la voiture donnerait naissance à une production en série limitée.”

LA VIDÉO DE LA DISCORDE :

“Les articles de presse qui ont suivi ont cependant montré que l’interview n’était pas uniquement prévue pour une célébration du 50ème anniversaire de la Countach, mais marquait le début de la production en série et de la vente du remake de la Countach (LPI 800-4), et au vu de l’utilisation faite de l’interview susmentionnée, il est important de rectifier les faits.”

Ainsi, Marcello Gandini tient à réaffirmer qu’il n’a joué aucun rôle dans cette opération, “et qu’en tant qu’auteur et créateur du design original de 1971, tient à préciser que le travail effectué sur la LPI 800-4 ne reflète pas son esprit et sa vision. Un esprit d’innovation et de rupture qui, selon lui, est totalement absent de ce nouveau design :  “J’ai construit mon identité en tant que designer, en particulier en travaillant sur des supercars pour Lamborghini.”

“Chaque nouveau modèle sur lequel je travaillais était une innovation, une rupture, quelque chose de complètement différent du modèle précédent. Le courage, la capacité de créer une rupture sans s’attacher au succès de la voiture précédente, la confiance de ne pas vouloir céder à l’habitude étaient l’essence même de mon travail”, explique Marcello Gandini.

“Il est clair que les marchés et le marketing lui-même ont beaucoup changé depuis, mais en ce qui me concerne, répéter un modèle du passé, représente à mes yeux la négation des principes fondateurs de mon ADN”, ajoute-t-il. Marcello Gandini précise qu’il n’a pas participé et n’approuve pas le projet. Toute hypothèse selon laquelle cette nouvelle Countach sortirait, ne serait-ce que par le biais d’un assentiment de Marcello Gandini, est fausse.”

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.