Genèse de la Peugeot 208

Découvrez la genèse de la Peugeot 208, de 2013 à 2019. Ou comment, un an après avoir lancé la 208 de 2012, Peugeot songeait déjà à son successeur ! Relisez les interviews des designers de cette héritière de la 205.

En 2013, le programme P21 est lancé. Pour l’heure, il ne s’agit que de rassembler une toute petite équipe d’une dizaine de personnes. L’occasion de tracer les voies possibles pour le renouvellement de la 208 qui n’a même pas un an !

Car la 208 de 2012 fait l’actualité. Pour elle, Peugeot a engagé un programme de rupture avec la 207. Plus compacte, légère et surtout, adepte des proportions presque monocorps, cette 208 a été développée sous le nom de projet A9. C’est la première de l’ère nouvelle au sein du design depuis que Jean-Pierre Ploué a reformé les équipes dédiées à Peugeot et Citroën.

Le programme A9 est compact, nerveux et le bloc avant très restreint. On trouve déjà les passages de roues marqués d’un creux qui seront repris sur le projet P21 de 2019. Les flancs sont relativement sobres, si ce n’est un resserrement en bas de caisse : le costume doit être cintré, il faut enlever de la matière ! Notons également la ligne en pli qui part de la poignée avant pour rejoindre le feu arrière. Les flancs de la 208 de 2019 seront bien plus complexes !

De 2013 à 2015, le projet P21 doit, lui, d’abord répondre à une question : doit-il suivre la voie “monocorisante” du projet A9 ou, au contraire, retrouver des proportions plus “bagnole”, avec un capot long, musclé, un habitacle reculé et emprunter les codes de la 205 remis au goût du jour ? Des maquettes en polystyrène à l’échelle 1 sont donc réalisées pour se convaincre de la voie à suivre. La seconde solution est finalement retenue et de l’A9, la P21 ne conserve pratiquement rien. Si ce n’est l’appellation 208.

Pour faire passer ce message en interne, sans révéler les lignes de la 208 P21 de 2019 (qui sont encore loin d’être figées), Peugeot décide de présenter en 2015, le concept-car Fractal dessiné par Sébastien Criquet. Son message n’est pas d’évoquer la future 208 et pourtant en interne, c’est bien le programme P21 qui apparaît en filigrane, notamment sa nouvelle architecture plus classique (capot moteur, habitacle reculé) et son côté sportif, mais ici avec des proportions portées à leur paroxysme.

Petit à petit, le style évolue et les thèmes de la Fractal guident (un peu) les esprits, à défaut des crayons. Les proportions du projet P21 sont clairement mises en place et le travail des flancs demande beaucoup de recherches dans les volumes concaves convexes déjà suggérés. Les emboutisseurs ne le savent pas encore, mais ils vont souffrir !

L’esprit sportif de la Fractal va donc inspirer le programme P21 de série. Chaque concept-car Peugeot dévoilé depuis le début des années 2010 a servi de manifeste pour un modèle de série ou pour des thèmes retenus sur plusieurs produits de la gamme…

Pour la 208 de 2019, les designers poussent ce thème de la sportivité assez loin comme on le voit sur cette proposition ci-dessus avec un panneau de custode très incliné, emmenant le montant de portière dans un mouvement lui aussi très dynamique… On remarque sur cette maquette la volonté de prolonger le bandeau des feux arrière sur le panneau de custode avec une forme en flèche. Finalement, sur le version de série, ce prolongement se concrétisera par une arête qui se fond dans le volume de l’aile, un thème vu sur le concept-car e-Legend !

La proue trouve également ses inspirations dans différents concepts. Le thème des “griffes” bascule également sur l’avant du véhicule. C’est totalement nouveau sur une petite Peugeot. Le dynamisme de la voiture s’exprime d’abord par ses proportions mais aussi par de nombreux volumes très travaillés comme sur le capot ou les flancs.

Le programme P21 est important pour le groupe et les moyens humains autant que financiers sont solides ! De nombreuses maquettes échelle 1 seront réalisées afin d’évaluer toutes les propositions et d’opter pour la solution la plus cohérente mais aussi la plus osée.

En parallèle au développement du programme P21, la technique met au point la nouvelle plateforme CMP qui permet à la 208 d’installer ses nouvelles proportions avec un pare-brise reculé, un long capot, une traverse arrière avancée, etc. Mais ce n’est qu’en 2015 que le choix de la plateforme CMP multi-énergie est validé. Qu’importe, Peugeot pousse les curseurs en parallèle : d’un côté le développement de style de la P21 et de l’autre, la transformation de la plateforme capable désormais de recevoir une chaîne de traction 100% électrique ou 100% thermique !

Le style est gelé en 2017 et de la clay, Peugeot passe aux maquettes en composite. Avec un rendu qui représente, deux ans en amont, ce qu’est devenue la 208 en cette année 2019. Ci-dessous, c’est cette maquette qui fut présentée sur le toit du bureau de design PSA…

Nous vous laissons ci-dessous en compagnie du designer extérieur de la 208 (Kevin Goncalves à gauche) et du responsable design projet de cette nouvelle Peugeot (Yann Beurel à droite)

LES INTERVIEWS :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *