Nouvelle Citroën C4 : cinq questions à Pierre Leclercq

Le directeur du style Citroën Pierre Leclercq était bien sûr présent lors de la présentation de la C4 mardi 30 juin. Il a pris le temps de répondre à LIGNES/auto. L’occasion également, avec ces vues en 3D, de mieux appréhender cette nouvelle berline.

Vous êtes à la tête du design Citroën depuis la fin de l’année 2018. La C4 que vous avez découverte était-elle encore à l’état de maquette ?
Pierre Leclercq : “Non, elle était terminée et la première impression lorsque je l’ai découverte était très positive, mais j’ai ressenti également de l’étonnement ! Lorsque vous voyez la gamme Citroën aujourd’hui dans la rue, elle est très cohérente, tout le monde comprend la direction que l’on a prise. Avec C4, on saisit désormais l’évolution que nous avons engagée pour demain. C’est la beauté d’une marque comme Citroën : on attend de notre design énormément de créativité. Nous sommes en train d’écrire une autre histoire. Mais elle respecte la philosophie Citroën, même si le langage formel évolue. Je ne crois pas que nous sommes là pour nous contenter de mettre peu d’eau dans la soupe. Nous ambitionnons toujours d’aller plus loin.”

L’histoire du style Citroën de 1934 à nos jours, par le biais des concept-cars et prototypes d’études : un ouvrage disponible ici: https://www.bjbeditions.com/products/concept-cars-et-prototypes-detudes-citroen

Le concept-car CXperience annonçait la nouvelle identité et le nouveau langage formel, tout en courbes et volumes, sans ligne de carre ou d’angle vif. La C4 aurait-elle oublié ce concept ?
P.L. : “Je ne dirais pas ça. On est clairement dans la direction de CXperience. Mais ici avec C4, nous ne sommes pas dans le même segment. Il faut comprendre la balance entre les lignes, les muscles et les volumes que vous devez mettre dans le style d’une voiture.”

L’embouti de porte rappelle les triangles sur les portes de la Peugeot 2008 !?
P.L. : “Cet embouti en forme de « C » permet de changer la perception de la longueur du bloc avant. Avec cette forme dans la portière, on repositionne visuellement la roue au milieu de ce bloc, et on affirme le caractère de routière. Nous ne sommes pas dans le même registre que celui de Peugeot. On a clairement un langage de forme différent.”

On se pose désormais la question de savoir si la future grande berline penchera du côté de la CXperience, plutôt voluptueuse, ou de la C4 un rien caricaturale ?
P.L. : “Elle restera plus proche du thème de CXperience mais il ne faut pas oublier que Jean-Pierre Ploué nous pousse constamment à voir des choses nouvelles, alors attendez encore un peu…”

La berline C4 a des codes de SUV. Est-ce à dire qu’il n’y aura pas de silhouette C4 Aircross ?
P.L. : “Non , pas du tout… Ce que nous recherchons, c’est une silhouette qui se distingue dans le trafic, ce qu’on a ici avec la C4 avec sa silhouette très fluide, aérodynamique. Le fait qu’elle soit rehaussée est très intéressant. On pourrait faire un SUV, mais également beaucoup d’autre chose… On arrive à faire des offres disruptives en termes de design (AMI, C4), assez polarisantes et c’est notre rôle chez Citroën. Je suis assez confiant pour l’avenir !”

Le style de la C4 décrypté pour vous par le designer Citroën Marc Pinson, c’est ici :

IL Y A 13 ANS : LA RÉVOLUTION “CACTUS” C’EST A LIRE ICI :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.

One thought on “Nouvelle Citroën C4 : cinq questions à Pierre Leclercq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *