La DS E-TENSE 2016 face à la DS E-TENSE PERFORMANCE 2022

Christophe Bonnaud

Un nouveau concept-car DS ? Oui, enfin, presque. Car de toute évidence, la E-TENSE PERFORMANCE de 2022 dérive très étroitement de la E-TENSE de 2016. Les raisons sont multiples comme nous allons rapidement le voir, et le résultat reste convaincant.

-Le choix d’un concept existant pour réaliser la E-TENSE PERFORMANCE permet évidemment de réduire les investissements, notamment en reprenant la cellule carbone de la E-TENSE de 2016, d’un coût non négligeable.
-Le message de ce concept n’est pas prioritairement axé sur le design, mais sur la technologie, et quoi de mieux que ce coupé avant-gardiste pour l’exprimer ? DS se réserve sans doute une réflexion “design” pour un prochain concept-car cette fois axé sur le langage formel des produits de l’après 2025…
-E-TENSE de 2016 traçait le chemin vers le tout électrique pour la marque née en 2014. Cette génération 2.0 de la chaine de traction électrique peut donc légitimement reposer sur le prototype de 2016.

Ci-dessus, les deux dessins d’études montrent clairement la filiation entre les deux concept-cars. Cependant, toute la partie frontale du concept 2022 a été traitée en fonction du langage formel que l’on retrouvera sur les prochains produits de série, notamment au niveau de la signature lumineuse qui prend de l’ampleur.

Sous cet angle, on note que les deux propositions conservent les mêmes proportions et langage formel. On relève un bandeau avec le logo DS Performance éclairé entre les feux qui conservent quant à eux la philosophie des feux “écailles” vus en série. Les jantes 21 pouces du concept de 2022 présentent un profil aérodynamique grâce à des inserts inédits.

C’est sous cet angle ci-dessus que les différences entre les deux concept-cars sont les plus visibles. Effectivement, toute la proue du concept de 2022 est modifiée. Le capot peint en noir comme sur le dernier concept-car ASL est perforé par des prises d’extraction d’air. Ce concept, rappelons-le, est un laboratoire de performance ultime et son design doit donc s’y adapter.
La calandre évolue en laissant le concept des “double wings” pour adopter une sorte de vitrine sur laquelle on peut imaginer la diffusion de messages ou d’effets lumineux. Quant à la signature lumineuse, nouvelle, elle emprunte la découpe qui existait sur le bouclier du concept de 2016, et s’étire jusqu’au centre du véhicule comme le faisaient les “double wings” en 2016.

De pleine vue arrière, on note que la seule modification esthétique a été appliquée sur le très généreux diffuseur aérodynamique. Elle rejoint l’idée du véhicule laboratoire qui a effectué ses premiers tours de roues le lundi 7 février 2022. On relève aussi une teinte spécifique comme le précise DS Automobiles : “afin d’accompagner la ligne aérodynamique, l’habillage présente une teinte interférentielle à effet scarabée. Selon les conditions extérieures et l’angle de vue, la perception de la couleur évolue et offre un effet de contraste saisissant avec des surfaces Noir brillant s’étirant jusqu’au capot.

Évidemment, la plus grande différence entre les deux concepts concerne leur chaine de traction respective. La DS E-TENSE de 2016 reprenait celle de la Furtive e-GT de Exagon Motors avec une puissance de 402 ch et un 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. Sa descendance DS E-TENSE PERFORMANCE revendique six ans plus tard le double de puissance (815 ch) et un 0 à 100 km/h en seulement 2 secondes ! Elle a été conçue en interne avec la collaboration de TotalEnergies pour la batterie. Avec une capacité de régénération inédite de 600 kW, la chaine de traction de DS E-TENSE PERFORMANCE favorise le meilleur usage de l’énergie. Si, physiquement, DS E-TENSE PERFORMANCE conserve un système de freinage avec des disques et des plaquettes, le système de régénération assure seul le freinage dans la très grande majorité des cas.

Au final, il est juste d’écrire que la DS E-TENSE PERFORMANCE est une E-TENSE qui a changé de cœur pour un ensemble plus performant, et de face avant pour intégrer le nouveau langage formel des futures DS de série. Ce concept sera testé dès ce mois de février 2022, avec notamment Jean-Éric Vergne, ambassadeur E-TENSE, et António Félix da Costa, tous deux Champions de Formule E. Ils se relaieront au volant du prototype pour finaliser sa mise au point, puis entameront les essais sur pistes et sur routes ouvertes. Les données des performances réelles de DS E-TENSE PERFORMANCE seront alors révélées.

Voir notre sujet “DS E-TENSE PERFORMANCE face à la Porsche Mission R” : http://lignesauto.fr/?p=23876

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LOGOActus_BD-1024x367.jpg.
Next Post

The DS E-TENSE PERFORMANCE against the Porsche Mission R

These two concept cars are not direct competitors, but they are playing on the same field. That of research into the optimisation of the electric drive train, with power as the primary objective. One figure sums up their performances: the 0 to 100 km/h is exploded in 2 seconds for […]

Subscribe US Now